NOUVELLES

La Chine défend sa performance en matière des droits de la personne

22/10/2013 11:41 EDT | Actualisé 22/12/2013 05:12 EST

GENÈVE - La Chine a défendu mardi sa performance en matière des droits de la personne, admettant que certains problèmes persistent mais affirmant qu'elle a réduit la pauvreté, accentué les réformes du système judiciaire et augmenté les protections offertes aux minorités ethniques.

La Chine s'est présentée sous son meilleur jour devant le Conseil des droits de l'homme de l'ONU, qui examine la perfomance de chaque pays à tous les quatre ans.

Des militants des droits de la personne ont toutefois dénoncé ce qu'ils ont appelé la répression sévère dont auraient fait l'objet des militants démocratiques ou des représentants des minorités tibétaines et ouïghoures.

Des militants tibétains ont d'ailleurs réussi à déjouer la sécurité du Palais des Nations, à Genève, pour dérouler une gigantesque bannière dénonçant la gouverne chinoise au Tibet.

Le représentant du gouvernement chinois, Wu Hailong, a reconnu que des problèmes persistent dans un pays de 1,3 milliard d'habitants et 56 groupes ethniques.

D'autres pays ont réclamé un meilleur traitement des femmes, des personnes handicapées et des minorités. Ils ont aussi demandé plusieurs améliorations au système judiciaire, notamment un ralentissement du recours à la peine de mort et de la mise en détention des militants des droits de la personne.

La Chine dit avoir accepté 42 des recommandations qui avaient été formulées lors de son dernier examen, en 2009.

PLUS:pc