NOUVELLES

La Bourse de Toronto clôture en hausse pour une 6e séance de suite

22/10/2013 05:58 EDT | Actualisé 22/12/2013 05:12 EST

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en hausse mardi pour une sixième séance consécutive, la plupart des secteurs ayant enregistré des gains tandis que les opérateurs semblaient croire que le parquet torontois avait franchi une nouvelle étape avec l'amélioration des conditions économiques mondiales.

Les courtiers ont en outre pris connaissance des plus faibles données que prévu sur l'emploi aux États-Unis, lesquelles laissent croire que la Réserve fédérale ne sera pas pressée de commencer à réduire la cadence de son programme d'achats obligataires visant à relancer l'économie.

L'indice composé S&P/TSX a grimpé de 61,53 points pour terminer la séance à 13 248,06 points, son plus haut niveau depuis juillet 2011, soutenue par les titres du secteur minier.

Le département américain du Travail a indiqué que quelque 148 000 emplois avaient été créés en septembre et que le taux de chômage avait reculé de 0,1 point à 7,2 pour cent. Les économistes attendaient plutôt la création de 180 000 emplois.

La publication du rapport de septembre pour le marché de l'emploi a été retardée de deux semaines et demie à cause de la fermeture partielle du gouvernement, qui s'est étendue sur 16 jours à partir du 1er octobre.

Les opérateurs de marchés spéculent depuis le mois de mai sur le moment que choisira la Réserve fédérale des États-Unis pour commencer à réduire la portée de son programme d'achats obligataires, dont la valeur s'élève à 85 milliards $ US par mois. Ce programme a gardé les taux d'intérêt à un faible niveau et appuyé les solides gains de plusieurs marchés boursiers cette année.

Le dollar canadien s'est apprécié mardi de 0,11 cent US à 97,19 cents US à la suite de la publication de données témoignant d'une hausse de 0,2 pour cent des ventes au détail en août, pour un total de 40,3 milliards $. Les économistes s'attendaient à une croissance de 0,3 pour cent.

D'autres données dévoilées aux États-Unis ont montré que les dépenses en construction s'étaient solidement accrues en août, alors que l'activité de ce secteur avait grimpé à son plus haut niveau en plus de quatre ans.

Sur Wall Street, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a avancé de 75,46 points à 15 467,66 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a gagné 10,01 points à 1754,67 points, un nouveau sommet record. L'indice composé du Nasdaq a quant à lui pris 9,52 points à 3929,57 points.

À Toronto, le secteur aurifère a réalisé les meilleurs gains, avec une croissance d'environ 4,55 pour cent, le cours du lingot d'or ayant gagné 26,80 $ US à 1342,60 $ US l'once à la Bourse des matières premières de New York. L'action de Barrick Gold (TSX:ABX) s'est adjugé 1,21 $ à 20,47 $ et celle de Goldcorp (TSX:G) a pris 1,26 $ à 26,99 $.

Le secteur des métaux de base a avancé de quatre pour cent, le prix du cuivre ayant gagné 3 cents US à 3,34 $ US la livre à New York.

Le secteur de l'énergie a pour sa part retraité de 0,48 pour cent, le cours du pétrole brut ayant perdu 1,42 $ US à 97,80 $ US le baril à New York — son plus faible niveau depuis le 28 juin.

PLUS:pc