NOUVELLES

Un poète qatari condamné à 15 ans de prison pour injure à l'émir

21/10/2013 03:06 EDT | Actualisé 20/12/2013 05:12 EST

La Cour suprême du Qatar a confirmé lundi la condamnation à quinze ans d'emprisonnement du poète Mohamed ibn Al Dhib al Ajami pour outrage à l'ancien émir, cheikh Hamad ben Khalifa Al-Thani, et incitation au soulèvement, a annoncé un proche.

Les poèmes d'Ajami font l'éloge des révolutions dites du printemps arabe, qui ont presque épargné le Qatar, critiquent l'ancien émir, qui a abdiqué en juin en faveur de son fils, cheikh Tamim, et se moquent des « cheikhs qui jouent à leurs PlayStation ».

« C'est le verdict définitif pour Mohamed, il n'y a plus d'appels, il va devoir passer quinze ans en prison », a déclaré Mohmmed Rachid al Ajami, un cousin du poète vivant au Koweït.

Il a précisé que la Cour avait mis moins de trois heures pour rendre sa décision. Mohamed ibn Al Dhib Al Ajami ne peut plus compter que sur une grâce de l'émir. Initialement condamné à la prison à vie, le poète avait vu en février sa peine réduite à quinze ans de prison.

Reuters

PLUS:rc