NOUVELLES

La NSA aurait espionné les courriels de l'ancien président mexicain Felipe Calderon

20/10/2013 08:24 EDT | Actualisé 21/12/2013 05:12 EST
Getty
Felipe Calderon, former president of Mexico, speaks to an attendee in the halls on the opening day of the World Economic Forum (WEF) in Davos, Switzerland, on Wednesday, Jan. 23, 2013. World leaders, Influential executives, bankers and policy makers attend the 43rd annual meeting of the World Economic Forum in Davos, the five day event runs from Jan. 23-27. Photographer: Jason Alden/Bloomberg via Getty Images

Un magazine allemand affirme dimanche que l'agence américaine de sécurité nationale a espionné le compte de messagerie électronique de l'ancien président mexicain Felipe Calderon.

Le magazine «Der Spiegel» s'appuie sur des documents fournis par Edward Snowden, l'ex-analyste de la National Security Agency (NSA) à l'origine de révélations fracassantes sur les pratiques de surveillance du gouvernement américain.

Dans l'article publié dimanche, le magazine affirme que les documents décrivent une opération qui aurait permis d'accéder au réseau informatique de la présidence mexicaine, qui aurait aussi été utilisé par des membres du cabinet de M. Calderon.

L'ancien président, qui est maintenant rattaché à la Kennedy School of Government de l'université Harvard, aux États-Unis, n'a pas répondu aux courriels de l'Associated Press l'invitant à commenter l'information.

Précédemment, un document daté de juin 2012 indiquait que la NSA avait espionné les courriels de l'actuel président du Mexique, Enrique Peña Nieto, avant son élection.

M. Peña Nieto avait alors déclaré que si l'information était prouvée, il s'agirait d'un acte illégal, et son gouvernement a réclamé une enquête.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les détournements de l'affaire PRISM