NOUVELLES

FTQ - La grogne contre Michel Arsenault prend de l'ampleur

21/10/2013 03:24 EDT | Actualisé 21/12/2013 05:12 EST
Radio-Canada

Des membres de la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ) remettent en question leur président, Michel Arsenault.

Le secrétaire général du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP- Québec), Denis Bolduc, a confirmé, en marge du congrès annuel de l'organisation, à Québec, que des discussions sur la question ont eu lieu au cours des dernières semaines. Ceux qui contestent son leadership soutiennent que l'image de la centrale a été ternie par la controverse entourant M. Arseneault et qu'il faut rétablir sa crédibilité.

Le SCFP est le plus important syndicat affilié à la FTQ.

Denis Bolduc a ajouté que 2 des 10 sections du SCFP-Québec ont proposé des résolutions demandant le départ de M. Arsenault. Par contre, cette position est loin de faire l'unanimité au sein du syndicat, selon M. Bolduc.

Les cols bleus de Québec et de Montréal, membres du SCFP, se sont prononcés en faveur de M. Arsenault, soutenant qu'ils l'appuieraient tant que rien ne serait prouvé.

« On croit Michel Arsenault. Ce sont des accusations qui sont gratuites. On va voir qu'est-ce qui en est. Si jamais il est condamné, ce sera à nous autres de regarder avec la FTQ ce qui se passe avec ça », dit de son côté Daniel Simard, vice-président du syndicat des cols bleus de Québec.

Les discussions au sein du SCFP se poursuivront cette semaine.

Au cours des dernières années, plusieurs reportages ont soulevé des questions sur les liens qu'entretiennent des syndicats affiliés à la FTQ-Construction avec des membres du crime organisé.

M. Arsenault, le Fonds de solidarité de la FTQ et Guy Gionet, un administrateur relié au Fonds, ont tenté, sans succès, d'empêcher la commission Charbonneau d'utiliser des conversations de Michel Arsenault interceptées dans le cadre de l'enquête Diligence, menée par la Sûreté du Québec entre 2007 et 2009. Les tribunaux ont rejeté la requête.

INOLTRE SU HUFFPOST

La commission Charbonneau en bref