NOUVELLES

Roger Federer regrette d'avoir joué en dépit des blessures cette saison

20/10/2013 12:56 EDT | Actualisé 20/12/2013 05:12 EST

BÂLE, Suisse - Roger Federer a déclaré qu'il avait commis une erreur en jouant blessé, même s'il est maintenant en santé, après avoir connu l'une de ses pires saisons en carrière sur le circuit de l'ATP.

À l'aube du début du tournoi en salle disputé chez lui, à Bâle, Federer a indiqué qu'il avait participé aux tournois d'Indian Wells, en mars, de Hambourg et de Gstaad, en juillet, en dépit de blessures au dos.

Federer, qui occupe désormais le septième échelon mondial, a dit «avec le recul, je n'aurais pas dû (jouer). C'étaient des erreurs.»

Le Suisse, qui est âgé de 32 ans, a ajouté qu'il était «physiquement et mentalement» prêt pour une hypothétique séquence de 15 matchs en trois semaines, d'abord à Bâle, puis au Masters de Paris et à la Finale du circuit mondial de l'ATP, à Londres.

Lorsqu'il a été interrogé sur la possibilité de répéter son tour du chapeau de 2011, Federer a confié qu'il ignorait «si (mon) niveau de jeu est suffisant pour (me) le permettre actuellement».

Federer affrontera lundi le 60e joueur mondial, le Français Adrian Mannarino.

Au cours d'une saison atypique, Federer a régulièrement perdu face à des adversaires non-classés après s'être blessé au dos au mois de mars. Au départ, il croyait qu'il n'avait subi qu'une légère blessure lors d'une victoire face à Ivan Dodig à l'Omnium d'Indian Wells, en Californie, mais son cas était plus sérieux.

«Je n'aurais jamais dû jouer après Dodig», a déclaré Federer, ajoutant qu'il avait perdu beaucoup d'heures de pratique dans les semaines suivantes.

Après sa surprenante défaite au deuxième tour à Wimbledon face à Sergiy Stakhovsky, Federer a joué sur terre battue en juillet au lieu de se préparer sur surface dure en prévision des Internationaux des États-Unis.

«J'aurais dû abandonner à Hambourg et ne pas affronter Gstaad. J'ai joué, j'ai essayé», a commenté Federer. C'est pour cette raison qu'il doit toujours tenter de se qualifier pour les finales de l'ATP, qu'il a pourtant déjà remporté à six reprises.

Federer se bat avec Stanislas Wawrinka, Jo-Wilfried Tsonga et Richard Gasquet pour une des trois places restantes. Gasquet a mis la main sur le titre de la Coupe Kremlin, dimanche, à Moscou.

PLUS:pc