NOUVELLES

Incendies en Australie: le feu menace la périphérie de Sydney (PHOTOS)

20/10/2013 11:31 EDT | Actualisé 20/12/2013 05:12 EST
Getty
WINMALEE, AUSTRALIA - OCTOBER 18: The shell of a bicycle sits amongst the remians of a home destroyed by bushfire as seen on October 18, 2013 in Winmalee, Australia. One man has died and dozens of properties have been destroyed in bushfires that are devastating the Blue Mountains and Central Coast regions of New South Wales. (Photo by Lisa Maree Williams/Getty Images)

Les pompiers australiens luttaient dimanche contre de vastes incendies faisant rage dans le sud-est du pays et qui pourraient se rejoindre pour former des murs de feu susceptibles d'atteindre Sydney.

Plus de 200 habitations ont déjà été détruites et 120 autres endommagées par les incendies qui sévissent depuis plusieurs jours dans l'Etat de Nouvelle-Galles du Sud en proie à la sécheresse et à des températures anormalement élevées.

L'incendie le plus spectaculaire s'est déclaré dans les Montagnes bleues, à une centaine de kilomètres à l'ouest de Sydney, dégageant un nuage de cendre et de fumée qui a provisoirement plongé la plus grande ville du pays dans la pénombre.

Le bilan humain reste toutefois mineur avec un seul mort recensé, un homme de 63 ans décédé probablement d'une crise cardiaque en tentant de protéger sa maison contre les flammes au nord de Sydney où des riverains ont évoqué un feu "d'apocalypse".

Les pompiers ont bénéficié d'un répit vendredi et samedi à la faveur d'une baisse des températures et d'un faiblissement du vent mais les conditions météorologiques se sont de nouveau dégradées dimanche avec une remontée du mercure et des vents soufflant à plus de 100 km/h.

Trois foyers distincts restaient hors de contrôle dans les Montagnes bleues dimanche. Les prévisions météos ont contraint le Premier ministre de l'Etat, Barry O'Farrell, à déclarer l'état d'urgence.

Les pompiers peuvent désormais évacuer les populations de force et les poursuivre en cas de refus.

"Ce n'est pas une décision facile à prendre (...) mais il est important que les pompiers et d'autres services de secours puissent jouir des pouvoirs et des ressources nécessaires" à l'exercice de leur mission, a-t-il expliqué.

Le chef des pompiers de l'Etat, Shane Fitzsimmons, avait auparavant évoqué "une situation sans précédent en termes de risque et d'exposition pour la région des Montagnes bleues et de Hawkesbury".

Il faut remonter à la fin des années 1960 pour retrouver des conditions aussi dramatiques même si ces derniers incendies ont été classés "hors catégorie", selon lui.

Les autorités estiment qu'il existe "un risque très réel" que les trois foyers des Montagnes bleues "se rejoignent en un seul feu dans les jours à venir" et s'approchent de Sydney.

"C'est une hypothèse qui nous inquiète beaucoup", a souligné un porte-parole des pompiers.

La première ceinture urbaine de Sydney se situe sur la rive opposée de la Nepean River qui court au pied des Montagnes bleues. Des braises ont franchi la rivière jeudi et déclenché un feu près de Penrith.

Environ 76.000 personnes vivent dans les Montagnes bleues, 4,4 millions à Sydney.

Une interdiction absolue d'allumer des feux de plein air et de barbecues a été déclarée pour Sydney et ses environs.

L'armée australienne avait annoncé samedi enquêter sur la possibilité que des exercices d'entraînement à l'explosif aient pu provoquer l'un des incendies, à environ 80 km au nord-ouest de Sydney. Ce foyer en effet a démarré le 16 octobre, le jour où des personnels de l'armée menaient des exercices avec des explosifs sur un terrain militaire.

Les incendies de brousse sont fréquents en Australie pendant l'été austral, de décembre à février. En 2009, un incendie dans l'Etat de Victoria (sud) avait tué 173 personnes et réduit en cendres des milliers d'habitations.

INOLTRE SU HUFFPOST

Wildfires Rage Across Australia