NOUVELLES

Expulsés de France, Leonarda et ses proches sont agressés au Kosovo

20/10/2013 05:27 EDT | Actualisé 20/12/2013 05:12 EST

Leonarda Dibrani, l'adolescente rom dont l'expulsion de France vers le Kosovo avait déclenché une vague de colère chez les écoliers français jeudi, a été agressée avec sa famille dimanche après-midi par des inconnus à Kosovska Mitrovica, ville du nord de ce pays où la famille réside depuis son expulsion le 9 octobre, selon une source policière.

Selon la même source policière qui préfère garder l'anonymat, les Dibrani se promenaient dans Mitrovica avec leurs enfants lorsqu'ils ont été agressés par des inconnus. Les agresseurs seraient un couple rom. L'homme se serait informé auprès de la mère de Leonarda, Dzemila Dibrani, du sort d'un enfant qu'ils auraient eu d'une relation passé, a rapporté la source anonyme. 

La mère de Leonarda, 41 ans, a été hospitalisée à la suite d'une giffle. 

Le père de famille, Resat Dibrani, 47 ans, était au chevet de son épouse dimanche à l'hôpital de Kosovska Mitrovica.

Les enfants ont été dirigés vers le commissariat de police.

Les deux couples ont été interrogés par la police.

La France offre d'accueillir Leonarda

Le président français François Hollande a offert samedi à Leonarda de revenir en France, seule, pour terminer ses études. Elle avait rejeté l'offre, affirmant qu'elle ne voulait pas retourner en France sans sa famille.

L'adolescente de 15 ans est née en Italie, comme 3 autres de ses frères. La dernière, âgée de 17 mois, est née en France.

Le père de la famille, Resat Dibrani, a longtemps menti aux autorités françaises sur les nationalités de ses enfants. Il a finalement reconnu qu'il était le seul de la famille à être né au Kosovo, ancienne province serbe qui a proclamé son indépendance de la Serbie en février 2008.

Selon la version de M. Dibrani, la famille s'est rendue en France an 2008, depuis l'Italie, sans papiers.

Dans les demandes d'asile, il a déclaré aux autorités françaises que toute sa famille était du Kosovo, dans l'espoir d'avoir plus de chances d'obtenir l'asile en France.

PLUS:rc