NOUVELLES

Après trois accidents en un mois, le CN se défend

20/10/2013 01:22 EDT | Actualisé 19/12/2013 05:12 EST


Le Canadian National (CN) présente ses excuses pour le déraillement survenu samedi en Alberta, mais défend son bilan de sécurité après trois déraillements médiatisés impliquant des trains qui transportaient des matières dangereuses en un mois.

Malgré la récente suite d'accidents ferroviaires, un porte-parole du CN a assuré que le transport par rail demeurait un moyen d'expédition sécuritaire.

Le bilan de sécurité du CN est « très solide », a-t-il dit, ajoutant que 99 % des convois, incluant ceux qui transportaient des marchandises dangereuses, se sont rendus à destination sans accident.

La députée néo-démocrate Olivia Chow a interpellé le gouvernement Harper pour qu'il améliore la réglementation sur la sécurité ferroviaire.

Selon elle, le déraillement de ce week-end, qui a provoqué un incendie qui brûlait toujours dimanche matin, confirme que de « vagues promesses sans plan de travail clair sont insuffisantes ».

Elle a soutenu qu'il faut davantage d'inspections et que les systèmes de freins automatiques doivent être revus. Les municipalités devraient aussi être mieux informées sur les matières dangereuses qui sont transportées par train.

La ministre des Transports Lisa Raitt a publié un communiqué dans lequel elle affirme que le gouvernement a investi plus de 100 millions $ dans la sécurité ferroviaire et qu'il impose des amendes plus sévères aux compagnies fautives.

Tôt samedi matin, 13 wagons d'un convoi du CN transportant du pétrole et du gaz liquéfié ont déraillé près du petit village de Gainford, à environ 80 kilomètres à l'ouest d'Edmonton. Deux explosions ont été rapportées, provoquant un imposant incendie, et la communauté a été évacuée par mesure de précaution.

Cet incident est survenu deux jours après que des résidents de Sexsmith, en Alberta, eurent été évacués de leurs maisons lorsque quatre wagons du CN transportant de l'ammoniac ont quitté la voie ferrée.

Cela faisait suite au déraillement de 17 wagons du CN, dont certains contenaient du pétrole, de l'éthanol et des produits chimiques, dans l'ouest de la Saskatchewan le 25 septembre.


PLUS:rc