NOUVELLES

Une belle campagne qui finit de la mauvaise façon pour les Dodgers

19/10/2013 06:00 EDT | Actualisé 19/12/2013 05:12 EST

LOS ANGELES, États-Unis - Les Dodgers ont mal amorcé la saison pour ensuite passer de derniers à premiers en 50 matches, atteignant les séries pour la première fois en quatre ans, mais leur séjour dans ce contexte s'est bien mal terminé.

Les Cards sont devenus champions de la Nationale en six matches en les battant 9-0, vendredi, alors que Clayton Kershaw a connu une rare sortie pénible et que l'attaque ne l'a pas appuyé. Ce sera donc une 26e année de suite sans présence en Série mondiale pour le club californien.

Plusieurs décisions devront être prises, incluant le sort du gérant Don Mattingly, qui a mené le club à 92 gains et au titre de section. Il a un rendement de 261-226 en trois saisons, et l'équipe a une option de 1,4 M $ pour l'an prochain.

«On peut remettre en question telle ou telle décision, mais rien ne m'a vraiment pris par surprise, a dit Mattingly à propos de cette première expérience en séries comme gérant. Je ne me suis pas senti dépassé par les situations.»

Les Dodgers doivent aussi considérer de nouveaux contrats pour Kershaw et Hanley Ramirez, qui a joué blessé pendant la série contre St. Louis.

Kershaw a dominé les majeures pour la moyenne de points mérités lors d'une troisième saison d'affilée. Vendredi, par contre, il a été victime de sept points et 10 coups sûrs en quatre manches.

Ramirez a frappé pour ,500 au premier tour contre Atlanta, avec six points produits en quatre matches. Il s'est toutefois brisé une côte lors du premier match face aux Cards, lorsqu'atteint par un tir de Joe Kelly, et n'a cogné que deux coups sûrs en 15 présences au bâton par la suite.

Le voltigeur Matt Kemp a passé beaucoup de temps sur la liste des blessés, mais son absence n'a pas empêché le club de prendre un fulgurant tournant en juillet et en août.

«Je suis très fier de mon équipe, a dit Mattingly. Nos gars n'ont jamais arrêté de se battre, tout au long de l'année.»

La recrue controversée Yasiel Puig a énergisé l'équipe à partir de juin, mais il a été retiré 10 fois au bâton en séries contre St. Louis, en plus de commettre deux erreurs vendredi.

«Nous devons faire un meilleur travail pour ce qui est de l'encadrer et de l'aider à prendre de la maturité», a concédé Mattingly au sujet de l'exubérant Cubain de 22 ans.

PLUS:pc