NOUVELLES

Un violon qui aurait joué sur le Titanic vendu aux enchères à plus de 1,5 M$

19/10/2013 03:46 EDT | Actualisé 19/12/2013 05:12 EST

LONDRES - Un collectionneur a dépensé environ 1 665 000 $ US, samedi, pour l'achat d'un violon qui aurait joué sur le Titanic, ce qui constituerait un record pour un artéfact du célèbre bateau.

On croit que l'instrument, maintenant impraticable car corrodé par la mer, aurait appartenu à Wallace Hartley, qui fait partie des 1500 victimes du naufrage.

L'histoire du groupe de M. Hartley, selon laquelle il a continué à jouer sur le pont alors que le navire coulait, a fait l'objet d'une scène mémorable dans l'adaptation cinématographique de James Cameron. On y voit M. Hartley et ses collègues attaquer le morceau «Nearer, My God, To Thee», alors que des passagers paniqués se noient dans les eaux glaciales.

Cette histoire incroyable, et son adaptation prenante dans un des films les plus populaires au monde, a sans aucun doute contribué à faire monter le prix de ce violon à 900 000 livres sterling, ou un million lorsqu'on tient compte des taxes et de la prime de l'acheteur.

«C'est un record de prix pour un artéfact du Titanic», a affirmé Peter Boyd-Smith, un collectionneur de souvenirs du Titanic présent à l'encan, tenu par Henry Aldridge and Son dans la ville de Devizes, dans l'ouest de l'Angleterre.

«Les seuls autres items qui valent probablement ce prix sont ceux récupérés du Titanic s'ils sont un jour mis en vente, et ils se trouvent dans des expositions qui voyagent en Amérique et en Europe. (Ce record) pourrait ne jamais être battu.»

Le violon, qui porte le nom de Wallace Hartley, aurait été trouvé dans la mer avec le corps de son propriétaire plus d'une semaine après le naufrage.

La firme Henry Aldridge and Son a affirmé que le violon a fait l'objet de plusieurs vérifications d'authenticité depuis sa découverte en 2006. Elle avait affirmé plus tôt cette année que le violon avait «hors de tout doute raisonnable» appartenu à M. Hartley.

L'instrument avait été offert au violoniste par sa fiancée Maria Robinson. Il portait l'inscription: «Pour Wallace à l'occasion de nos fiançailles de la part de Maria».

Andrew Aldridge a rapporté que l'acheteur, qui a misé par téléphone, désirait garder l'anonymat.

PLUS:pc