NOUVELLES

Quatre garçons orphelins après un accident qui a tué leurs parents et 4 soeurs

19/10/2013 04:58 EDT | Actualisé 19/12/2013 05:12 EST

COLOMBUS, États-Unis - Un garçon de 17 ans a dû identifier les corps de ses parents et de ses quatre soeurs, tués dans un accident d'auto impliquant une voiture de police qui répondait à un appel de vol, en Ohio, a rapporté samedi un travailleur social d'aide aux orphelins.

Majeda Mohammad, une employée des services communautaires pour les réfugiés et les immigrants à Colombus, est restée auprès de la famille presque en tout temps depuis l'accident survenu dans la nuit de jeudi à vendredi.

Eid Badi Shahad, 39 ans, sa femme Entisar Hameed, 31 ans, et leurs quatre filles âgées de 2 à 16 ans sont morts.

Ils laissent dans le deuil quatre fils, respectivement âgés de 5, 6, 12 et 17 ans.

La famille de Basra, en Irak, s'est réfugiée aux États-Unis il y a environ trois ans, et ils aimaient leur vie en Amérique, a affirmé Mme Mohammad.

Elle a rapporté que le garçon de 17 ans était en proie à une souffrance inimaginable depuis qu'il avait appris la mort d'une partie de sa famille et dû identifier leurs corps, mais qu'il avait déjà commencé à prendre sa grand-mère et ses frères cadets en charge.

«Il est revenu de l'hôpital et a appelé son plus jeune frère en disant: 'J'ai besoin de le prendre dans mes bras'. Il a serré son petit frère et pleuré, a relaté Mme Mohammad. Il a ensuite appelé ses frères un à un, les a serrés dans ses bras et leur a dit qu'il allait s'occuper d'eux. Il a ensuite dit à sa grand-mère de ne pas s'inquiéter et de manger et de prendre ses médicaments.»

Le père de la famille était au volant. On croit que la famille a été tuée sur le coup après qu'une voiture de police qui répondait à un appel pour vol eut embouti l'auto immobilisée au milieu d'une intersection, vers 1 h 30 du matin, vendredi.

Le policier qui conduisait, Shayne Paynter, a obtenu son congé de l'hôpital après avoir été traité pour une blessure sérieuse à la tête.

Mme Mohammad a affirmé que la communauté de réfugiés irakiens se rassemblait autour des orphelins et que leur oncle allait rester avec eux aussi longtemps qu'il le faudrait.

PLUS:pc