DIVERTISSEMENT

«Occupation double en Espagne» : les faits saillants de la semaine

19/10/2013 10:19 EDT | Actualisé 19/12/2013 05:12 EST
Productions J

Plus tôt cette semaine, sur Twitter, Sébastien Benoît a invité les téléspectateurs à ne pas rater la suite des péripéties des «Filles de Kaled», à Occupation double en Espagne. L'animateur n'aurait pu mieux dire; les derniers épisodes de la téléréalité amoureuse de TVA ont tourné pratiquement uniquement autour du basané Kaled, de son aventure avec Ann-Sophie et de ses tentatives pour se racheter auprès de le bouillante Cintia. Voici un petit résumé de l'affaire qui a soulevé les passions dans les villas de Barcelone, mercredi et jeudi.

La nouvelle s'est donc répandue comme une traînée de poudre : Kaled et Ann-Sophie ont eu des rapports sexuels pendant leur voyage dans les Îles grecques. Nullement romantique, le rapprochement a néanmoins provoqué un véritable raz-de-marée, tant du côté des garçons que des filles. Désirant être honnête avec Cintia, sa favorite depuis le début du jeu, Kaled a profité d'un passage dans la maison de l'amour pour vider son sac auprès de sa belle. Ses justifications maladroites passeront probablement à l'histoire d'Occupation double...

«Pendant cinq minutes, il est arrivé quelque chose en voyage, a-t-il déclaré en substance. Je ne veux pas me "victimiser" là-dedans. Elle est embarquée sur moi et c'est comme... OK. J'ai pas bougé! Ça ne me tente pas de donner les détails, mais je n'ai pas bougé! On s'est pas embrassés du voyage, je peux le jurer sur ma vie!»

L'investisseur immobilier a insisté à plusieurs reprises sur le fait que Cintia était encore son choix numéro un et qu'il s'imaginait très bien en couple avec elle à la fin de l'émission, mais ces excuses n'ont pas empêché la jeune femme de se sentir trahie et humiliée. Elle a adressé de vifs reproches au candidat, après quoi elle a promis vengeance envers Ann-Sophie.

«Si je reste, je veux vraiment qu'elle sorte!», a-t-elle argué avec véhémence.

«D'ici là, es-tu capable juste de... de pas la tuer?», s'est inquiété Kaled.

Réconciliation et élimination

Tel que prévu, après avoir craché son indignation sur Kaled, la tempête brésilienne s'est abattue sur Ann-Sophie.

«Les filles... On a une trainée parmi nous!», a annoncé Cintia à la ronde à ses colocataires en regagnant le domicile féminin. Un habile montage de la production a évidemment coupé les insultes les plus copieuses, mais les images montrées ne laissaient planer aucun doute sur l'ampleur de la confrontation. «C'a moins bien sorti que prévu», a laissé tomber Ann-Sophie après l'esclandre de sa rivale.

Heureusement pour Kaled, sa «douce» Cintia au sang chaud semble avoir le pardon relativement facile lorsqu'on sait l'amadouer. Le garçon lui a joué un savant numéro de charme en lui préparant un généreux petit-déjeuner, notamment à l'aide d'une cafetière Keurig sur laquelle la caméra s'est très souvent posée. «C'était, genre, une affaire de cinq minutes, random. On ne s'est pas frenchés!», a-t-il encore avancé. Quelques jours plus tard, dans une fête, Cintia a récompensé les efforts de son chouchou en l'embrassant langoureusement, plus d'une fois. «Je te déteste! Je t'haïs à mort!», l'a-t-elle quand même sermonné. «J'aime ta façon d'haïr», a répliqué la «victime».

Pendant ce temps, Ann-Sophie a de son côté compris que les dés étaient jetés quant à son cas. Au party, Yannick lui a admis qu'elle ne figurait plus dans la liste de ses participantes privilégiées, ce qui a grandement déçu l'étudiante en thanatologie. Celle-ci a dû, sans surprise, plier bagages quelques heures plus tard, blessée par la tournure des événements et d'avoir été blâmée en quasi-totalité pour un geste que, somme toute, Kaled et elle avaient posé à deux.

Cintia se déchaîne

Or, même si l'harmonie est revenue avec son Kaled, l'ouragan Cintia n'a pas dit son dernier mot pour autant. Après la fête, convaincue que Marie-France et Ann-Sophie comméraient dans son dos, la massothérapeute a fait irruption sans crier gare dans la chambre, en furie, et a déversé son fiel sur Marie-France d'une voix criarde. Les deux joueuses se sont hurlé au visage et en sont presque venues aux coups, avant que Camille ne s'interpose et les sépare.

«J'ai même pas compris d'où le buzz de Cintia partait. Les fils se sont touchés dans sa tête. J'ai vraiment l'impression d'être dans un mauvais film américain dramatique intense», a échappé Marie-France, sous le coup de l'émotion, quelques minutes après l'altercation. Reste à voir, maintenant, comment évolueront les tensions entre Cintia et le reste du groupe...

Ailleurs dans la compétition...

À l'extérieur du triangle Kaled - Cintia - Ann-Sophie, Camille et Yannick se sont envolés pour Belfast, en Irlande du Nord. Le périple a été sympathique, amusant, mais Camille a avoué à son retour que Mathieu demeurait son premier coup de cœur, ce qui a eu l'heur de réjouir le principal intéressé. Ce dernier a pour sa part eu droit à une virée à Ibiza avec Marie-France. Ensemble, ils se sont adonnés au flyboard et ont eu beaucoup de plaisir. Encore là, toutefois, aucune caresse ou embrassade n'a été tentée, et on suppose que la relation entre le Blainvillois et la Nicoloise en restera au stade de l'amitié.

Quelques citations amusantes...

«Moi, je ne suis pas quelqu'un qui se fait bullshitter, et si je me fais bullshitter, tu me perds!» - Mathieu, expliquant à Camille, Ann-Sophie et Marie-France la raison de l'élimination de Vanessa, la semaine dernière.

«J'ai l'impression, malgré moi, d'être pris dans un fuck*ng triangle, man. Si je reviens avec un œil au beurre noir... Ça se peut!» - Kaled, quelques minutes avant d'aller avouer son «infidélité» à Cintia.

«J'espère que t'as pas les genoux dans 'marde!» - Camille à Yannick, pendant qu'ils nourrissaient des moutons à Belfast.

«C'a l'air ben cool, on trouve ça ben hot, mais c'est vraiment pas facile, et j'ai vraiment beaucoup avalé d'eau salée!» - Marie-France, revenant sur son expérience en flyboard.

«Je veux vraiment que tu fasses l'inspectrice pour moi!» - Ann-Sophie à Camille. Celle-ci s'apprêtait à partir en Irlande du Nord avec Yannick, le préféré d'Ann-Sophie, au grand désespoir de cette dernière.

«Je comprends pas encore pourquoi je suis encore ici! Je suis comme la sale bitch!» - Marie-France à Mathieu, pendant leur séjour à Ibiza.

«J'ai voulu être honnête avec Yannick et c'a fait une série de marde!» - Ann-Sophie, traçant son bilan personnel des suites de son incartade avec Kaled.

«Yannick, c'est vraiment un bon petit gars!» - Camille, d'un air presque compatissant, à son retour de Belfast.

«J'ai le don de tout le temps me mettre les pieds dans les plats. On dirait que, quand il y a un plat, faut que je saute dedans!» - Ann-Sophie.

«Si je veux avoir des rapprochements avec quelqu'un, je suis quand même entreprenant, comme gars. Ce ne sera pas des rapprochements mal placés, dans le sens que je laisse ça venir.» - Mathieu, détaillant à Camille sa vision des rapprochements à Occupation double.

«On a comme la même couleur, un peu. Imagine la couleur de... Ce serait fou!» - Kaled à Cintia, comparant leur teint respectif, au party, entre deux étreintes.

Occupation double en Espagne, le lundi à 19h30, et le mercredi et le jeudi, à 20h, à TVA.

INOLTRE SU HUFFPOST

La rentrée culturelle (Automne 2013)