NOUVELLES

Le déraillement d'un train de pétrole provoque un vaste incendie en Alberta

19/10/2013 07:38 EDT | Actualisé 19/12/2013 05:12 EST

GAINFORD, Alta. - Les experts du Bureau de la sécurité des transports (BST) attendent que l'incendie provoqué par un déraillement de train transportant du pétrole et du gaz à l'ouest d'Edmonton, en Alberta, soit éteint et que les lieux soient sécurisés avant d'enquêter sur l'accident.

Le BST a apporté cette précision samedi soir, alors que l'incendie se consumait toujours, plusieurs heures après l'accident.

Plus tôt dans la journée, les pompiers qui luttaient contre l'imposant incendie ont décidé de se retirer des lieux et d'attendre que les flammes s'éteignent d'elles-mêmes.

Le chef des pompiers du comté de Parkland, Jim Phelan, a indiqué que les équipes de pompiers attendaient à l'extérieur du périmètre de sécurité, à environ un kilomètre et demi du lieu du déraillement, près du village de Gainford.

Aucune nouvelle explosion n'est attendue des 13 wagons contenant du pétrole et du gaz de pétrole liquéfié, et la meilleure chose à faire est de les laisser se consumer, a déclaré M. Phelan.

Le train du Canadien National (CN) était composé de quatre wagons transportant du pétrole brut et de neuf autres transportant du gaz de pétrole liquéfié. L'accident n'aurait pas fait de blessé et n'aurait pas causé de dommages à la propriété privée.

Une centaine de résidants de la petite municipalité de Gainford ont été évacués en pleine nuit après que les wagons eurent déraillé, vers 1 h du matin. Trois wagons ont laissé échapper leur contenu et un incendie s'est déclaré.

«Il y a eu un gros "boum" et la maison a commencé à trembler», a raconté Devon Cadwell, 15 ans, qui vit sur un ranch en périphérie de Gainford.

Un résident a déclaré à une radio locale qu'il avait entendu une série de bruits de collision quelques instants avant de voir «une gigantesque boule de feu» dans le ciel.

«La boule de feu était tellement grosse, elle a été projetée par-dessus les deux voies de l'autoroute Yellowhead, et maintenant l'autoroute est fermée et il y a du feu des deux côtés», a déclaré ce témoin, qui s'est seulement identifié sous le nom de Duane.

L'évacuation des résidents de la municipalité, située à environ 80 kilomètres d'Edmonton, s'est mise en branle rapidement.

Glenda Madge et son mari ont été réveillés par des pompiers qui cognaient à leur porte vers 3 h pour leur dire de quitter les lieux.

«Ils nous attendaient à l'extérieur, nous devions nous dépêcher, nous habiller rapidement et attraper tout ce que nous voulions apporter avec nous, dont les médicaments dont mon mari a besoin», a-t-elle raconté.

Les résidents ont été conduits dans un centre communautaire à Entwhistle, à environ 20 minutes en voiture de Gainford.

Les autorités ont réveillé les propriétaires du restaurant et de l'épicerie d'Entwhistle afin que les personnes évacuées puissent se procurer des articles de première nécessité. La station-service a été ouverte afin que la Gendarmerie royale du Canada et les autres équipes d'urgence puissent faire le plein.

Les résidents évacués ont ensuite été conduits dans des hôtels de la région, avec l'assurance que leurs dépenses seraient couvertes par les autorités.

«C'est une belle communauté rurale où les gens se soutiennent», a déclaré Sara Jensen, coordonnatrice du développement communautaire dans le comté de Parkland.

Au centre d'évacuation à Entwhistle, Mme Madge et ses voisins ont rapidement évoqué la tragédie du déraillement à Lac-Mégantic, qui a fait 47 morts en juillet. «C'était un peu effrayant», a-t-elle avoué, se disant heureuse que personne n'ait été blessé cette fois-ci.

Vers 9 h, six résidents escortés par les autorités sont retournés à Gainford pour récupérer des médicaments, mais ils ont été contraints de faire demi-tour après une petite explosion.

Selon le chef des pompiers, Jim Phelan, une valve de pression de l'un des wagons s'est ouverte, projetant du carburant sur les flammes et créant un nouveau foyer d'incendie.

«Il y a eu une petite détonation», a-t-il dit.

Des hélicoptères bourdonnaient dans le ciel afin de repérer et de combattre les petits incendies de broussailles causés par le déraillement. Pendant ce temps, les pompiers attendaient à l'extérieur du périmètre de sécurité.

«C'est le genre de déraillement de train typique, dans lequel tous les wagons sont pêle-mêle. Les wagons du milieu brûlent mais ceux des extrémités sont intacts», a indiqué M. Phelan.

Au plus fort de l'incendie, 43 pompiers et 12 véhicules d'urgence étaient déployés sur les lieux, a précisé M. Phelan.

Le chef des pompiers a estimé qu'il faudrait au moins 24 heures pour que les flammes s'éteignent d'elles-mêmes.

Un porte-parole du CN, Louis-Antoine Paquin, a indiqué que le train, parti d'Edmonton, devait se rendre à Vancouver.

L'état d'urgence était toujours en vigueur samedi soir dans la région de Gainford. L'accès à l'autoroute Yellowhead, la principale voie de circulation est-ouest dans le nord de l'Alberta, était restreint, et les médias étaient maintenus à l'écart.

PLUS:pc