NOUVELLES

Égypte : un attentat à la voiture piégée vise un bâtiment militaire 

19/10/2013 05:49 EDT | Actualisé 19/12/2013 05:12 EST

Une voiture piégée a explosé samedi près d'un bâtiment des renseignements militaires égyptien à Ismaïliya  sur le canal de Suez, blessant six personnes.

Selon le porte-parole de l'armée, le colonel Ahmed Aly, il ne fait pas de doute qu'il s'agit d'un « acte terroriste ».

Les autorités font état d'importants dégâts, notamment sur le mur d'enceinte du bâtiment, qui a été complètement détruit et l'incendie de plusieurs voitures garées dans les environs.

Les services de sécurités rapportent également qu'une seconde voiture piégée a été découverte près du lieu de l'explosion.

Plusieurs attaques visant les forces de l'ordre ont été enregistrées à Ismaïliya et sa région notamment depuis la destitution le 3 juillet du président islamiste Mohamed Morsi par l'armée.

Une centaine de policiers ont été tués à travers le pays.

Reprise du procès de Hosni Moubarak

L'attentat de samedi a eu lieu au moment où reprenait à huis clos le procès en appel de l'ancien président égyptien Hosni Moubarak.

Plusieurs hauts responsables, dont Mourad Mowafi, ancien chef du renseignement, et le général Mostafa Abdel Nabi, chef de l'autorité de sécurité nationale, ont été appelés à témoigner samedi, rapporte la télévision publique.

Âgé de 85 ans, Hosni Moubarak a été condamné l'an dernier à la prison à perpétuité pour sa responsabilité dans la mort de manifestants, tués lors de la révolution de début 2011.

Une cour d'appel a ordonné la tenue d'un nouveau procès. L'ancien chef d'État est actuellement assigné à résidence dans un hôpital militaire au Caire. 

PLUS:rc