NOUVELLES

Réfugiés syriens : l'Europe appelée au secours

18/10/2013 05:21 EDT | Actualisé 18/12/2013 05:12 EST

La succession de drames des réfugiés en Méditerranée a poussé le Haut-Commissariat aux réfugiés de l'ONU (HCR) à demander à l'Union européenne (UE) et aux pays occidentaux à accorder l'asile aux plus vulnérables des réfugiés syriens.

Le HCR propose que les pays occidentaux accueillent 30 000 réfugiés syriens d'ici la fin 2014.

« De plus en plus de Syriens franchissent la Méditerranée pour aller d'Égypte en Italie en invoquant des craintes croissantes quant à leur sécurité ainsi que des agressions
physiques, des menaces verbales, des détentions et des expulsions », a déclaré Melissa Fleming, porte-parole du HCR.

L'organisme onusien estime que les plus vulnérables de ces réfugiés sont les femmes, les jeunes filles, les personnes âgées, les homosexuels redoutant d'être persécutés, ceux qui ont survécu à la violence et à la torture et ceux qui ont besoin de soins médicaux.

Le nombre de réfugiés syriens a été multiplié par 20 en une année. Depuis le mois d'août seulement, 6233 Syriens et Palestiniens réfugiés en Syrie ont ainsi débarqué sur les rivages italiens, alors que leur nombre était de 350 pour toute l'année 2012. 

Le HCR estime également que les capacités d'accueil des pays d'Afrique du Nord devraient être augmentées.

Depuis le 1er janvier, 16 pays occidentaux ont promis d'accueillir 10 240 réfugiés syriens, dont un demi-millier annoncé cette semaine par la France et 5000 pour l'Allemagne.

Arrestations en Égypte

La porte-parole du HCR a affirmé que plus de 800 Syriens ont été arrêtés en Égypte depuis août pour avoir tenté de quitter le pays illégalement. De ce nombre, 154 ont été expulsés, principalement vers la Jordanie et le Liban.

« Bien qu'aucune charge ne pèse contre eux, environ 589, dont des femmes et 84 enfants, sont toujours en détention administrative », a dénoncé Mme Fleming.

Le HCR affirme qu'une vague de xénophobie, alimentée notamment par des médias, vise les réfugiés syriens en Égypte depuis la destitution le 3 juillet du président islamiste Mohamed Morsi par l'armée. Les Syriens sont accusés d'avoir participé aux manifestations de soutien à M. Morsi.

Entre 250 000 et 300 000 Syriens habitent en Égypte actuellement, selon les chiffres du gouvernement utilisés par le HCR. Environ 123 000 d'entre eux se sont enregistrés auprès de l'agence onusienne.

Aide au Liban

Par ailleurs, l'Union européenne a accordé une aide de 70 millions d'euros destinés aux réfugiés syriens au Liban.

Le Liban, voisin de la Syrie, est le premier pays d'accueil des réfugiés syriens, dont le nombre est de 779 000 personnes selon le HCR, mais le nombre total de réfugiés peut être bien plus élevé.

Les 70 millions d'euros, qui doivent couvrir les mois de novembre à mars, sont destinés à aider 90 000 familles considérées comme étant les plus vulnérables.

La guerre civile en Syrie a fait, selon l'ONU, plus de 100 000 morts et plus de deux millions de réfugiés.

PLUS:rc