NOUVELLES

L'autisme qui disparaît en grandissant

18/10/2013 10:16 EDT | Actualisé 18/12/2013 05:12 EST

Certains enfants qui ont reçu un diagnostic d'autisme en bas âge voient leurs symptômes totalement disparaître en grandissant.

C'est le cas de l'artiste Hugo Horiot, qui était l'invité d'Anne-Marie Dussault à l'émission Après tout, c'est vendredi! sur les ondes d'ICI Radio-Canada Télé, vendredi. M. Horiot, souffrait de la maladie d'Asperger, une forme d'autisme, a réussi à surmonter ce handicap. Il a même publié un récit sur son enfance, qui s'intitule L'empereur, c'est moi.

Selon le spécialiste de l'autisme Laurent Mottron, le cas d'Hugo Horiot n'est pas exceptionnel : un autiste sur 10 vivra avec la maladie sans qu'elle n'affecte ses rapports sociaux. Par ailleurs, il affirme que seulement un autiste sur 10 ne parlera pas dans sa vie.

Le professeur Mottron affirme que l'on ne guérit pas de l'autisme; on apprend plutôt à contrôler la maladie. « Je suis sorti de l'enfermement autistique, mais je ne suis pas guéri » acquiesce M. Horiot.

Le professeur Mottron est d'avis que Québec a surévalué l'efficacité des traitements comportementaux intensifs, rendus obligatoires par l'État. Deux ans d'attentes sont aujourd'hui nécessaires pour avoir droit aux services, qui « aspirent les ressources et n'offrent pas de support », selon le spécialiste.

On estime que 65 000 Canadiens, dont 18 000 Québécois, souffrent de l'autisme.

PLUS:rc