NOUVELLES

L'auteure de «To Kill a Mockingbird» poursuit un musée dans sa ville natale

18/10/2013 04:56 EDT | Actualisé 18/12/2013 05:12 EST

MONTGOMERY, États-Unis - L'auteure du livre «To Kill a Mockingbird», Harper Lee, poursuit un musée sis dans sa ville natale de Monroeville pour l'empêcher de vendre des souvenirs portant son nom et celui du titre de son roman lui ayant valu un Pulitzer.

La poursuite, déposée la semaine dernière en cour fédérale à Mobile, en Alabama, affirme que le Monroe County Heritage Museum a profité de la célébrité de Mme Lee sans son approbation, et sans lui offrir de compensation monétaire.

La plaignante réclame un dédommagement dont le montant n'a pas été précisé.

L'avocat du musée, Matt Goforth, affirme que l'institution muséale à but non lucratif honore l'héritage littéraire de l'auteure, et qu'elle n'a jamais réclamé de l'argent de la part du musée depuis l'ouverture de celui-ci, il y a 25 ans.

La poursuite survient après que Mme Lee eut demandé à obtenir un droit d'auteur fédéral sur le titre de son livre lorsque celui-ci est imprimé sur des vêtements.

Le musée s'est opposé à cette demande, affirmant que les recettes des ventes de souvenirs étaient essentiels à sa survie financière.

PLUS:pc