NOUVELLES

Lac-Mégantic : Québec veut qu'Ottawa paie sa part

18/10/2013 08:03 EDT | Actualisé 18/12/2013 05:12 EST

Le gouvernement du Québec doit proposer vendredi une nouvelle entente au fédéral pour partager la facture de la décontamination de Lac-Mégantic, touchée l'été dernier par un grave accident ferroviaire impliquant des wagons-citernes remplis de pétrole, qui a fait 47 morts et laissé des dégâts considérables.

Le ministre des Affaires intergouvernementales canadiennes, Alexandre Cloutier, demande notamment que les règles administratives fixées par Ottawa pour verser les 60 millions de dollars promis soient simplifiées. « Les projets d'entente [du gouvernement fédéral] sont d'une lourdeur administrative qui rendent leur application tellement complexe qu'on a dû les revoir », a précisé le ministre.

Le ministre souligne que l'engagement actuel du fédéral est nettement insuffisant. « Ottawa joue sur les mots. Quand on leur demande s'ils sont au rendez-vous pour la décontamination au-delà de l'engagement du 60 millions de dollars, on maintient un flou artistique », lance-t-il.

Éviter « une autre crise du verglas »

Le ministre presse aussi le fédéral de convenir d'une date limite pour les négociations. Québec craint d'avoir à éponger tous les coûts de la catastrophe.

Le ministre Cloutier rappelle que le gouvernement québécois avait dû payer seul les coûts de la crise du verglas de 1998. Québec n'a jamais obtenu les 160 millions de dollars qu'il avait alors réclamés du fédéral. « C'est justement pourquoi il doit y avoir une date limite. À un moment donné, les négociations doivent se terminer avec le gouvernement fédéral et à très court terme, et dans la mesure où ces négociations sont terminées, on va exiger le paiement du gouvernement fédéral. »

Le gouvernement Marois a déjà versé 45 millions de dollars et il continue à débourser 4 millions de dollars par semaine.

« Que Québec nous présente les factures! »

En entrevue au Téléjournal, le ministre Denis Lebel, lieutenant de Stephen Harper au Québec, rétorque que si Québec veut être payé, il doit envoyer les factures à Ottawa.

Le ministre Lebel affirme que ça n'a pas été fait jusqu'ici : « On a engagé autant d'argent que le gouvernement du Québec à ce jour, soit 60 millions, pour lesquels on attend des factures. [...] Sur présentation de factures, de pièces, par le Québec, l'argent va suivre. »

Quant à la mairesse de Lac-Mégantic, Colette Roy-Laroche, elle s'est dite satisfaite des engagement plutôt vagues lancés par Ottawa mercredi, lors du discours du Trône. Ottawa n'y a fait mention d'aucune enveloppe précise pour décontaminer la ville.

Elle demande aux deux gouvernements de se mettre d'accord : « Lac-Mégantic a été victime d'une grande catastrophe. Nous ne voulons pas être victimes de difficultés des deux paliers de gouvernement à s'entendre. »

PLUS:rc