POLITIQUE

Georges Laraque conserve l'appui de la chef du Parti vert

18/10/2013 11:10 EDT | Actualisé 18/12/2013 05:12 EST
CP

Un texte de Yanick Cyr

La chef du Parti vert, Elizabeth May, est venue appuyer celui qui était jusqu'à maintenant son chef adjoint et candidat dans la circonscription de Bourassa, Georges Laraque, qui a officialisé vendredi son retrait temporaire de la course en prévision de l'élection partielle dans le nord de Montréal, à la suite d'accusations portées à son endroit.

Tout en acceptant le retrait de son homme fort, Mme May a dit croire en son innocence et à son retour prochain dans l'arène politique.

« Je retire temporairement ma candidature » en prévision de l'élection partielle dans la circonscription de Bourassa, a déclaré M. Laraque, lors d'une conférence de presse à Montréal. L'ancien hockeyeur se retire ainsi à la suite des accusations de fraude, vol et recel déposées contre lui par son ancien partenaire d'affaires. M. Laraque a également confirmé son retrait temporairec du poste de chef adjoint du Parti vert.

« Je vais laver ma réputation de toute accusation criminelle avant de reprendre ma candidature », a déclaré l'ancien hockeyeur qui a notamment porté les couleurs du Canadien de Montréal dans la Ligue nationale de hockey (LNH). Appuyé par Elizabeth May, M. Laraque a précisé que les citoyens de la circonscription de Bourassa devaient pouvoir compter sur un candidat libre de toute accusation ou casier judiciaire.

« C'est une triste journée, mais je partage les émotions et l'esprit de Georges aujourd'hui », a déclaré Mme May. « Le Parti vert a de hauts standards et exige un comportement éthique », poursuit Mme May. « Que penserions-nous d'un autre parti qui maintiendrait un candidat sur qui pèsent des accusations criminelles? » s'est-elle interrogée publiquement.

Mme May se dit toutefois convaincue de la fausseté des accusations déposées contre son ancien candidat et chef adjoint. « Je suis fière que Georges fasse une petite pause [dans sa carrière politique] et j'espère de tout mon cœur que ce sera une petite pause. »

La chef du Parti vert a indiqué qu'elle n'avait pas l'intention de remplacer M. Laraque dans ses fonctions de chef adjoint. Elle soutient toutefois n'avoir aucun contrôle sur la direction de la circonscription de Bourassa. Ainsi, ce sont les instances locales du parti qui décideront de remplacer - ou non - Georges Laraque lors du déclenchement de l'élection partielle dans la circonscription, si ce dernier est alors toujours aux prises avec des problèmes judiciaires.

L'élection n'a toujours pas été annoncée et M. Laraque espère s'être libéré des accusations qui pèsent contre lui avant le déclenchement de cette élection.

L'ancien bagarreur de la LNH fait face à trois chefs d'accusation de fraude, un de vol et un autre pour recel. Il est accusé d'avoir floué son ancien partenaire d'affaires, Marc Filion, pour une somme d'environ120 000 $. M. Laraque doit revenir au palais de justice de Longueuil le 19 novembre prochain pour fixer la date de son procès.