POLITIQUE

EXCLUSIF: La commission Charbonneau a déjà coûté plus de 21,5 M$

18/10/2013 05:29 EDT | Actualisé 18/10/2013 10:54 EDT
PC

L'enquête publique menée par la juge France Charbonneau a déjà coûté plus de 21,5 millions$ aux contribuables québécois.

Après près de deux ans de fonctionnement, la Commission d'enquête sur les contrats publics et l'industrie de la construction a coûté 21 577 857 millions$ en date du 30 septembre 2013, selon des documents obtenus par le Huffington Post Québec en vertu de la Loi d'accès à l'information. La commission a débuté ses travaux le 19 octobre 2011.

À ce montant s'ajoute le salaire annuel de 288 100$ de la présidente de la commission, France Charbonneau, assumé par le fédéral dans le cadre de ses fonctions de juge.

Le commissaire Renaud Lachance, qui siège aux côtés de France Charbonneau, a empoché 750 720$ sur environ deux ans. Selon Radio-Canada, son taux horaire se situe à 230$.

Bien qu'il ne siège pas pour les travaux, le commissaire Rodrick A. Macdonald a reçu 167 125$. Ce dernier a été empêché de siéger en raison d'un cancer des amygdales. La commission d'enquête affirme toutefois que Rodrick A. Macdonald appuie les travaux en collaboration avec l'équipe de recherche.

Les neuf procureurs qui ont collaboré à la commission depuis le début de ses travaux ont empoché un total de 2 949 030$. Ce montant inclut les honoraires de deux commissaires qui ont démissionné depuis; soit 459 305$ pour Sylvain Lussier et 429 918$ pour Claude Chartrand.

Les employés de la commission d'enquête ont coûté 8 110 347$ aux deniers publics. Ce montant inclut les salaires des enquêteurs prêtés par un corps de police.

Un montant de 6 379 188$ a également été dédié aux honoraires des non-salariés, tels les enquêteurs à la retraite, le personnel de recherche, etc. Ce montant inclut les 2 949 030$ dédiés aux procureurs.

Ainsi, les deux tiers des dépenses (67%) ont été consacrés à la compensation des employés, sans inclure le salaire de la juge Charbonneau.

S'ajoutent à cela le loyer (1 578 088$) et les frais de fonctionnement (5 510 235$), tels l'informatique, la papeterie, l'Internet, les téléphones cellulaires, etc.

Les coûts liés à la sécurité ne sont pas fournis par la commission.

L'an dernier, en date du 25 septembre 2012, la commission avait coûté quelque 5,6 millions$.

Selon Radio-Canada, la commission avait coûté 9,847 millions$ en date du 25 janvier dernier.

Le mandat initial de la commission devait se terminer le 19 octobre 2013. Celle-ci a toutefois obtenu une prolongation de 18 mois de la part du gouvernement du Québec et se terminera le 19 avril 2015. Son mandat aura donc duré trois ans et demi.

Avec un coût de 21,5 millions$ en deux ans, la Commission Charbonneau pourrait égaler, voire dépasser, le coût de la commission Gomery sur le scandale des commandites, qui a coûté au total 35 millions$. Il faut préciser que cette dernière avait duré seulement... neuf mois.

INOLTRE SU HUFFPOST

La commission Charbonneau en bref