NOUVELLES

Cargo nord-coréen d'armes: le Panama décidera bientôt du sort de l'équipage

18/10/2013 07:31 EDT | Actualisé 18/12/2013 05:12 EST

PANAMA CITY - La justice du Panama devrait bientôt déterminer si elle maintiendra ou non les accusations de possession illégale d'armes contre l'équipage du cargo nord-coréen arraisonné en juillet, dans lequel des avions de combat cubains et des missiles avaient été retrouvés, a indiqué un responsable, vendredi.

Le procureur de la lutte antidrogue au Panama, Javier Caraballo, a précisé que la décision devrait être rendue au début du mois de novembre.

Par ailleurs, les autorités panaméennes s'attendent à une visite imminente d'une délégation de diplomates nord-coréens qui feront pression pour obtenir la libération des 35 membres d'équipage du navire.

Ils sont accusés de possession illégale d'armes, une accusation pouvant conduire à une peine d'emprisonnement de douze ans.

Le navire avait quitté Cuba et se dirigeait vers la Corée du Nord lorsqu'il a été arraisonné, le 15 juillet. Les autorités panaméennes soupçonnaient un possible transport de stupéfiants.

Un responsable du Panama a précisé que le cargo transportait deux avions de combat cubains en parfait état, contredisant les explications du gouvernement cubain, qui avait prétendu que le navire ne contenait que des «armes de défense obsolètes».

Le ministre panaméen des Affaires étrangères, Fernando Nunez, a indiqué qu'aucune entrave juridique n'empêchait le retour du navire en Corée du Nord, précisant toutefois que le Panama conserverait les armes et le sucre qui se trouvaient à bord.

Un rapport préliminaire d'experts des Nations unies conclut que le navire saisi a enfreint des sanctions de l'ONU.

PLUS:pc