NOUVELLES

Un Canadien libéré en Syrie

17/10/2013 08:15 EDT | Actualisé 17/12/2013 05:12 EST

L'ONU confirme la libération du Canadien Carl Campeau, un employé de la Force de l'ONU pour l'observation du désengagement (FNUOD). Il est en bonne santé et il a été pris en charge par l'ONU, confie l'organisation internationale.

M. Campeau avait disparu en février dernier dans la province de Damas. Les autorités syriennes accusaient les rebelles de l'avoir enlevé.

« Nous sommes ravis de l'annonce de la libération de Carl Campeau », a déclaré un porte-parole du ministère canadien des Affaires étrangères, Jean-Bruno Villeneuve. L'ambassadeur canadien au Liban a déjà parlé avec M. Campeau pour lui offrir tout le soutien dont il a besoin, a précisé M. Villeneuve.

Le ministère des Affaires étrangères profite de l'occasion pour remercier ses collègues de l'ONU pour leurs efforts déployés qui ont mené à la libération de M. Campeau.

Le département souligne également que la libération de M. Campeau constitue un rappel des dangers que comporte la situation en Syrie. Il recommande ainsi aux Canadiens d'éviter de voyager dans la région.

Les médias israéliens avaient rapporté la disparition de l'avocat canadien qui travaillait pour la FNUOD en février dernier. Il avait été kidnappé à Khan el-Chih, dans la province de Damas, où il patrouillait une ligne de cessez-le-feu entre Israël et la Syrie sur le plateau du Golan.

L'ONU avait déclaré à l'époque qu'un de ses employés avait disparu sans préciser s'il s'agissait d'un militaire ou d'un employé civil. Quelque 1000 soldats de maintien de la paix - originaires de Fidji, d'Inde, d'Irlande, du Népal et des Philippines - surveillent la zone.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a créé la FNUOD en 1974 afin de faire respecter un cessez-le-feu entre Israël et la Syrie.

PLUS:rc