NOUVELLES

ONU en Syrie: le Montréalais Carl Campeau libre huit mois après son enlèvement

17/10/2013 08:32 EDT | Actualisé 17/12/2013 05:12 EST

OTTAWA - Un avocat montréalais enlevé en février dernier alors qu'il faisait partie d'une force d'observation des Nations unies dans le plateau du Golan est maintenant libre, a confirmé l'ONU jeudi matin.

L'agence de nouvelles syrienne SANA rapporte que Carl Campeau a été remis à un responsable de l'ONU à Damas par le ministre des Affaires étrangères.

Un porte-parole de l'ONU, Martin Nesirky, affirme que M. Campeau est en bonne santé, selon les premières observations.

Le gouvernement syrien soutient que M. Campeau s'est échappé.

Il avait été enlevé en février lorsque 21 travailleurs philippins de l'ONU étaient détenus par les rebelles, près de la ligne de cessez-le-feu entre la Syrie et le plateau du Golan, occupé par Israël. Les autres travailleurs de l'ONU avaient été relâchés trois jours plus tard.

Le Canada a officiellement retiré son contingent des forces de maintien de la paix à la frontière syrienne en septembre 2012.

Carl Campeau était conseiller juridique auprès de la force de l'ONU pour l'observation du désengagement entre la Syrie et Israël (FNUOD), créée après la guerre du Kippour en 1973.

«Nous sommes heureux des nouvelles de la libération de Carl Campeau en Syrie», a affirmé un porte-parole des Affaires étrangères canadiennes. «Notre ambassadeur au Liban lui a déjà parlé et nous lui offrons tout le support dont il a besoin.

«Son épreuve rappelle à tous les Canadiens combien la situation est dangereuse en Syrie. Le Canada continue d'avertir les Canadiens d'éviter d'y voyager.»

À la télévision syrienne, M. Campeau a déclaré: «J'ai été prisonnier durant huit mois». Il dit s'être enfui de la maison où il était retenu prisonnier lorsque ses ravisseurs ont oublié de verrouiller la porte.

PLUS:pc