NOUVELLES

Les policiers ontariens démantèlent un réseau interprovincial de trafiquants

17/10/2013 03:22 EDT | Actualisé 17/12/2013 05:12 EST

OTTAWA - Des informations transmises par des citoyens à la police provinciale de l'Ontario ont permis à celle-ci, en compagnie de collègues de la Sûreté du Québec, de démanteler un réseau interprovincial de trafiquants de drogue après 11 mois d'enquête.

En tout, neuf hommes, soit cinq Ontariens et quatre Québécois, font face à une série d'accusations allant de complot et gangstérisme à possession et trafic de stupéfiants, principalement de la cocaïne.

Au fil de leur enquête, les policiers ont recueilli des preuves d'intimidation, d'extorsion et de prêts à des taux d'intérêt criminels, communément appelés « prêts usuraires». L'enquête se poursuit, alors que les policiers ontariens creusent aussi une affaire reliée de fraude hypothécaire de 1,2 million $ et de blanchiment d'environ 10 millions $ au moyen de sociétés fictives.

Quant au trafic de drogue, celui-ci était mené selon le modèle d'affaires «juste à temps». La cocaïne était ainsi transférée de Montréal à Mont-Tremblant où elle était coupée et rapidement réemballée pour être distribuée aux trafiquants locaux de l'Est de l'Ontario, notamment à Ottawa, Carleton Place, Perth, Stittsville, Lombardy et Smiths Falls.

Il s'agissait, selon les policiers, d'un réseau indépendant qui faisait affaire avec plusieurs organisations criminelles connues.

Le réseau a été démantelé à la suite de 25 perquisitions réalisées mercredi — 18 en Ontario et sept au Québec — dans des résidences et des établissements commerciaux.

Ces perquisitions ont permis la saisie de 2,5 kilos de cocaïne, 1,5 kilo de haschich, une arme de poing, sept véhicules automobiles, une résidence, 409 000 $ en espèces et un hélicoptère Robinson R44.

PLUS:pc