NOUVELLES

Les demandes de prestations d'assurance-emploi reculent aux États-Unis

17/10/2013 02:57 EDT | Actualisé 17/12/2013 05:12 EST

WASHINGTON - Les demandes de prestations d'assurance-emploi ont reculé de 15 000 la semaine dernière aux États-Unis pour se chiffrer à 358 000 en données désaisonnalisées, mais ces chiffres ont été altérées pour une deuxième semaine consécutive par les efforts de la Californie pour rattraper un retard dans le traitement des demandes.

La fermeture partielle du gouvernement américain a aussi vraisemblablement gonflé les chiffres puisque des sous-traitants et d'autres entreprises ont dû remercier temporairement des employés pour s'ajuster à la paralysie de leurs activités.

Le département du Travail a indiqué que la moyenne des demandes pour les quatre dernières semaines, un chiffre moins volatil, avait avancé de 11 750 demandes pour atteindre 336 500 demandes.

Le nombre de demandes a grimpé ces deux dernières semaines en raison de mises à jour informatiques dans deux États et de la fermeture forcée du gouvernement pendant 16 jours. Avant ces deux éléments inhabituels, les demandes avaient renoué avec leurs niveaux pré-récession, un signe que les entreprises effectuent peu de mises à pied.

La Californie et le Michigan continuent de rattraper leur retard attribuable aux changements informatiques. Les travailleurs du secteur privé en congé forcé ont fait grimper le nombre de demandes de 15 000 il y a deux semaines. Environ 70 000 employés fédéraux en congé forcé ont aussi demandé des prestations pour la semaine terminée le 5 octobre, même si ces travailleurs ne sont pas compris dans les résultats d'ensemble.

Environ 3,9 millions d'Américains ont reçu des prestations pour la semaine terminée le 28 septembre — les données disponibles les plus récentes. C'est environ 83 000 personnes de moins que la semaine précédente. Il y a un an, ces prestataires étaient cinq millions.

PLUS:pc