NOUVELLES

Les Canadiens déplorent les frais de gestion de leurs comptes bancaires

17/10/2013 05:47 EDT | Actualisé 17/12/2013 05:12 EST

TORONTO - Bien que les Canadiens soient en général satisfaits de la qualité des services des six grandes banques canadiennes dans leur ensemble, les frais de gestion croissants causent du ressentiment parmi les consommateurs, selon un récent sondage.

Ce sondage, mené par Ipsos-Reid à l'intention de l'Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC), permet d'apprendre qu'un détenteur de compte chèques sur deux estime que ses frais de service mensuels sont élevés ou très élevés.

Mercredi, le gouvernement fédéral a soulevé la question à l'occasion du discours du Trône, s'engageant à réduire les frais bancaires.

Les frais bancaires ont augmenté au fil des ans et cela a causé du ressentiment à l'endroit des six grandes banques, en particulier parce qu'elles font des profits records, ont constaté les auteurs du sondage, complété en mars, mais dont les résultats n'ont été publiés que récemment sur un site Web du gouvernement fédéral.

La grogne ne signifie toutefois pas que de nombreuses personnes se tournent vers des institutions financières telles que Services financiers le Choix du Président et ING Direct, qui permettent aux clients d'ouvrir un compte chèques ou un compte d'épargne sans frais de service mensuels.

Seulement cinq pour cent des ménages canadiens ont une relation financière de premier plan avec Services financiers le Choix du Président ou ING Direct, même si ces sociétés font une solide proposition de valeur, est-il écrit dans le rapport.

«Cela tient essentiellement à l'absence d'un réseau de succursales, ce qui peut être perçu comme un obstacle par certains», explique-t-on.

Selon le sondage, seulement un détenteur de compte chèques ou d'épargne sur cinq a récemment ouvert un compte afin d'en remplacer un qui existe déjà. La plupart de ceux qui ont agi de la sorte l'ont fait parce qu'ils avaient déménagé, mais les autres ont changé de banque afin de tirer profit d'une réduction des frais de gestion.

Les frais de service élevés ont constitué la raison la plus souvent invoquée par ceux qui songeaient à faire le saut d'une institution à une autre.

Les Canadiens payent moins de 10 $ par mois en frais de service pour leurs comptes chèques, selon le sondage. La plupart des gens ne dépassent pas la limite mensuelle des transactions permises sans frais supplémentaires, mais ceux qui le font versent en moyenne entre 2 $ et 5 $ par mois de plus.

Le sondage Ipsos-Reid a été mené au téléphone auprès de 1000 ménages à la grandeur du pays, du 13 au 21 mars, avec un taux de réponse de 58 pour cent. Un tel échantillon présente une marge d'erreur de plus ou moins 3,2 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

PLUS:pc