NOUVELLES

Le TSX clôture au-dessus des 13 000 points pour la première fois en deux ans

17/10/2013 05:36 EDT | Actualisé 17/12/2013 05:12 EST

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé jeudi au-dessus de la barre des 13 000 points pour la première fois depuis la fin juillet 2011.

L'indice composé S&P/TSX a pris 79,15 points et terminé la séance avec 13 036,36 points, soutenu par le secteur aurifère. Le prix du lingot d'or a bondi, les courtiers ayant convenu que les dommages économiques attribuables à la fermeture partielle du gouvernement américain retarderaient le plan de la Réserve fédérale des États-Unis visant à réduire la cadence de ses mesures de relance.

La plupart des secteurs ont progressé jeudi, un vent de soulagement ayant soufflé après que les élus du Congrès américain eurent évité que le pays ne se retrouve en défaillance. Les courtiers restent cependant bien conscients que les républicains et démocrates devront s'affronter de nouveau dans quelques mois sur la question de la dette.

Tout n'a pas été facile pour le TSX depuis l'été 2011. Son indice phare a reculé jusqu'à 11 513 points alors que la crise de la dette en Europe prenait de l'ampleur, que la croissance de la Chine ralentissait et que les cours des matières premières perdaient des plumes.

Avec la progression de jeudi, le TSX affiche une croissance de 4,84 pour cent depuis le début de l'année, comparativement à un gain de 17 pour cent pour le Dow Jones. Et le S&P/TSX reste malgré tout encore bien loin de son sommet historique de 15 073 points, atteint en juin 2008, environ deux mois avant l'écroulement de Lehman Bros. et le début de la crise financière.

Le dollar canadien s'est apprécié jeudi de 0,38 cent US à 97,15 cents US, pendant que le billet vert américain s'est affaibli. Le Sénat et la Chambre des représentants américains ont adopté mercredi soir une mesure qui a permis au gouvernement de recommencer à fonctionner normalement jusqu'au 15 janvier et qui prévoit que le Trésor américain puisse emprunter jusqu'au 7 février, ou peut-être un mois plus tard.

La plupart des principaux indices boursiers américains ont grimpé jeudi, mais ont aussi subi une certaine pression à cause des résultats trimestriels décevants dévoilés par IBM et Goldman Sachs. La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a glissé de 2,18 points à 15 371,65 points.

L'indice élargi S&P 500 a quant à lui avancé de 11,61 points et clôturé au sommet record de 1733,15 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a pris 23,72 points à 3863,15 points.

Le prix du lingot d'or a bondi de 40,70 $ US à 1323 $ US l'once à la Bourse des matières premières de New York, ce qui a aidé le secteur aurifère du parquet torontois à croître de 4,7 pour cent.

L'action de Goldcorp (TSX:G) a gagné 85 cents à 25,26 $, tandis que celle de Barrick Gold (TSX:ABX) a grimpé de 83 cents à 19,06 $.

Le secteur des métaux de base a avancé de 1,13 pour cent, même si le cours du cuivre a rendu 1 cent US à 3,30 $ US la livre à New York. Le titre de Tesako Mines (TSX:TKO) a pris 9 cents à 2,27 $.

Le secteur de la finance a aussi soutenu la croissance, l'action de la Banque Scotia (TSX:BNS) ayant notamment pris 61 cents à 60,81 $.

Les titres du groupe des technologies ont été les grands perdants de la journée, avec une baisse d'un pour cent. L'action du Groupe CGI (TSX:GIB.A) a effacé 1,25 $, soit 3,3 pour cent, à 37,16 $.

Le cours du pétrole brut a perdu 1,62 $ US à 100,67 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York, son plus faible niveau depuis juillet, mais le secteur torontois de l'énergie a tout de même affiché un léger gain. L'action de Canadian Natural Resources (TSX:CNQ) a rendu 50 cents à 33,26 $.

PLUS:pc