NOUVELLES

Le défenseur Mike Komisarek pourra rebâtir sa confiance avec les Hurricanes

17/10/2013 04:53 EDT | Actualisé 17/12/2013 05:12 EST

TORONTO - Beaucoup de choses ont changé pour Mike Komisarek.

Après avoir vu son contrat être racheté par les Maple Leafs de Toronto, il a dû se rendre à l'évidence qu'il était un défenseur coûteux dont la production n'a jamais égalé son salaire. Il est plutôt devenu un vétéran bon marché avec les Hurricanes de la Caroline.

Certaines choses ne changent toutefois pas. Komisarek n'est d'ailleurs pas un joueur régulier dans l'alignement des Hurricanes. L'entraîneur-chef Kirk Muller a adopté une approche progressive avec l'imposant joueur de 31 ans, qui n'a participé qu'à un seul match jusqu'ici cette saison.

«Nous en avons discuté, et j'ai dit: 'Écoute, ceci n'est pas un processus de deux, trois ou quatre matchs. Ce que tu apportes dans notre vestiaire, ton expérience et le fait que tu (es) un bon joueur d'équipe nous aide vraiment beaucoup avec nos jeunes joueurs', a confié Muller. Et j'ai dit à Mike, 'Tu vas t'intégrer, nous allons rebâtir ta confiance et tu vas retrouver ton sens du jeu'.»

Muller souhaite rebâtir la confiance de Komisarek après une saison au cours de laquelle il a joué plus de matchs avec les Marlies dans la Ligue américaine de hockey (sept) qu'avec les Maple Leafs (quatre). Komisarek a disputé trois de ses meilleures saisons dans la LNH avec le Canadien à l'époque où Muller était entraîneur-adjoint, et donc l'entraîneur-chef des Hurricanes sait ce que son vétéran défenseur «a dans le ventre».

Komisarek n'a pas encore obtenu l'opportunité de démontrer tout son talent en Caroline, mais il garde confiance.

«C'est un nouveau départ, un nouvel environnement, et une culture comme celle-ci est positive, a-t-il mentionné. J'ai été assez chanceux de pouvoir compter sur un personnel d'entraîneurs qui voulait travailler avec moi, m'aider à retrouver mon jeu et la façon dont je sais que je suis capable de jouer. C'est authentique. Il y a des liens de confiance.»

La confiance n'était pas le problème chez les Leafs, et Komisarek n'a rien eu de négatif à dire à propos de l'organisation qui lui a offert une entente de cinq ans d'une valeur de 22,5 millions $US en 2009. Il n'a participé qu'à 158 matchs en quatre saisons, amassant deux buts et 17 mentions d'aide.

Mais les Hurricanes sont plus modestes dans leurs attentes envers Komisarek. Le directeur général Jim Rutherford a d'ailleurs dit, tandis qu'il concluait une entente d'une saison d'une valeur de 700 000 $ avec l'Américain, que «Mike a dû composer avec différentes attentes et circonstances à Toronto que celles auxquelles il devra répondre en Caroline, et nous estimons qu'il aura de bien meilleures chances de connaître du succès au sein de notre équipe.»

PLUS:pc