NOUVELLES

Le Canadien sera privé de Pacioretty pour une période de trois semaines

17/10/2013 10:59 EDT | Actualisé 17/12/2013 05:12 EST

MONTRÉAL - Le Canadien devra se priver des services de Max Pacioretty pour une période de trois semaines, a annoncé l'équipe après la victoire de 5-3 contre les Blue Jackets de Columbus. L'ailier gauche souffre d'une élongation musculaire à l'ischio-jambier gauche, a-t-on précisé.

«Ç'aurait pu être bien pire, a commenté l'entraîneur Michel Therrien, peu de temps après qu'on lui eut communiqué l'information. C'est tout de même une lourde perte. Il jouait un rôle plus important pour nous cette saison. On l'utilisait sur son trio et en avantage numérique, mais également en désavantage. Il jouait de grosses minutes. Des joueurs devront compenser sa perte.»

Pacioretty s'est blessé à la jambe gauche au cours du dernier match de la tournée dans l'Ouest canadien, mardi, à Winnipeg. On a craint qu'il ait subi une blessure sérieuse, à un ligament du genou.

Blessé plus souvent qu'à son tour en 2013, Therrien a attribué à la malchance la plus récente blessure de Pacioretty. L'Américain a aussi habitué tout le monde à des guérisons rapides. Mais pas cette fois, croit l'entraîneur.

«Je serais très surpris qu'il soit dans la formation pour notre prochain match samedi», a-t-il répondu au journaliste qui a avancé la possibilité à la blague.

Dans le moment, le Canadien ne rappellera personne des Bulldogs de Hamilton.

Le Tricolore a pu miser sur les services de Rene Bourque contre les Blue Jackets, même s'il était affaibli par un virus. Seul le défenseur Nathan Beaulieu a été retranché de la formation.

Dans un autre ordre d'idées, les défenseurs blessés Douglas Murray et Alexei Emelin progressent bien. Ils ont tous deux chaussé les patins après la séance d'entraînement matinale de l'équipe à Brossard.

Therrien n'a pas précisé à quel moment Murray, blessé depuis le camp d'entraînement, pourrait rejoindre le groupe sur la glace. Dans le cas d'Emelin, qui récupère d'une importante opération à un genou, on souhaite son retour vers la fin du mois de novembre.

En attendant, Therrien a dit souhaiter que les jeunes défenseurs Jarred Tinordi et Beaulieu se démarquent davantage.

«Nous devons continuer de travailler avec les deux, c'est important, afin de voir à leur développement. J'aimerais les voir élever leur niveau de jeu, qu'un des deux nous en donne un petit peu plus.»

Pour ce qui est de George Parros, l'entraîneur a dit qu'il ne ressentait presque plus de symptômes de la commotion cérébrale qu'il a subie au cours du match du 1er octobre.

«Il va très bien. Il a augmenté la charge de travail en gymnase», a-t-il souligné, en ajoutant ne pas savoir quand le dur à cuire pourra recommencer à patiner.

PLUS:pc