NOUVELLES

La méfiance liée à la corruption a inspiré l'auteur Yves Beauchemin

17/10/2013 11:26 EDT | Actualisé 17/12/2013 05:12 EST

LONGUEUIL, Qc - L'auteur québécois Yves Beauchemin planche sur un nouveau roman. Cette nouvelle oeuvre, qui doit paraître en 2014, a été inspirée par le parfum de corruption qui règne sur le Québec depuis déjà quelques années.

S'il cultive le mystère sur son histoire, Yves Beauchemin a laissé filtrer quelques détails. Le nouveau roman tourne autour de la corruption, mais ne sera pas une oeuvre politique, a-t-il assuré dans entrevue à La Presse Canadienne.

Il mentionne également que l'ambiance méphitique qui plane sur la société québécoise l'a très certainement influencé.

Chaque matin, Yves Beauchemin quitte sa résidence du Vieux-Longueuil pour se rendre au bureau. Il y reste en moyenne jusqu'à midi.

C'est un rythme qu'il s'impose depuis plusieurs années pour lutter contre la procrastination d'écrire - en étant distrait - à la maison.

L'auteur connu pour son oeuvre Le Matou continue ses projets d'écriture et avoue candidement qu'il ne se voit pas faire autre chose. Et l'inspiration peut naître de toutes les situations.

Ainsi, le climat de suspicion qui flotte dans l'air ambiant a tranquillement conduit l'auteur vers l'univers de la corruption. Il se prépare d'ailleurs à introduire dans son manuscript un personnage quelque peu terrifiant.

«Je m'apprête à faire apparaître un personnage qui me hante depuis longtemps. Et si j'étais à écrire une pièce de théâtre, j'aurais vu Jean Duceppe dans ce rôle-là. Mais je m'égare, c'est un roman que j'écris et non un scénario», se reprend Yves Beauchemin que l'on sent captivé par une histoire qui promet son lot de suspense.

Yves Beauchemin précise qu'il n'a pas encore de titre pour ce nouveau roman, ce qui viendra plus tard dans le processus de création.

PLUS:pc