NOUVELLES

<em>Triptyque</em>, le nouveau film de Robert Lepage

17/10/2013 10:54 EDT | Actualisé 17/12/2013 05:12 EST

Robert Lepage, Pedro Pires et Frédérike Bédard sont de passage pour parler du film Triptyque, le dernier film signé par Robert Lepage depuis La face cachée de la lune, en 2003.

Le film Triptyque porte au grand écran la pièce-fleuve de neuf heures de Robert Lepage, Lipsynch, qui a été vue par les spectateurs un peu partout dans le monde.

Triptyque raconte le destin croisé de trois des personnages de la pièce, à Montréal, à Québec et à Londres. Michelle (Lise Castonguay), une libraire schizophrène, Marie (Frédérike Bédard), une chanteuse et comédienne qui perdra certaines capacités de la voix et de la mémoire, et Thomas (Hans Piesbergen), un neurologue allemand, sont portés à l'écran.

La quête d'identité et de sens des personnages dans la cinquantaine est au cœur de ce long-métrage coréalisé avec Pedro Pires, avec qui Robert Lepage avait déjà travaillé sur des projets communs, dont la trilogie de Wagner au Metropolitan Opera de New York et sur Totem du Cirque du Soleil.

Pedro Pires a amené le côté cinématographique au scénario, fait savoir Robert Lepage. « Je suis plus un homme de la scène, je travaille pour faire des spectacles devant des gens, c'est un sport le théâtre, tandis que le cinéma, c'est vraiment un art pictural et c'est vraiment le talent de Pedro », dit Robert Lepage.

L'image, les mouvements, le découpage sont l'œuvre de Pedro Pires qui a travaillé à partir du texte de Lepage.

« À partir du texte de Robert, je coupe beaucoup de choses, j'enlève tout ce qui fait théâtre, tout ce qui est trop long, je fais un travail d'épuration et ça, ça fait de la place pour ajouter des nouvelles scènes plus cinématographiques. On ne change pas l'histoire, mais on rend ça plus cinématographique », mentionne M. Pires.

Le tournage de 90 jours s'est échelonné sur deux ans et demi, avec les mêmes acteurs principaux que ceux qui faisaient partie de la pièce au théâtre.

La transposition du jeu de la scène au cinéma s'est faite en douceur, avec quelques ajustements, raconte Frédérike Bédard. « Quand Pedro est arrivé, la parole était donnée à la lentille. On s'est fait dire beaucoup : "Tu parles trop fort!" Dans mon cas, je l'ai entendu beaucoup », dit en riant l'actrice et chanteuse.

Triptyque sera à l'affiche dans les salles de cinéma à compter du 25 octobre.

PLUS:rc