NOUVELLES

Un colis suspect et une arrestation au bâtiment qui loge le bureau de M. Harper

16/10/2013 01:02 EDT | Actualisé 16/12/2013 05:12 EST

OTTAWA - Une personne a été arrêtée mercredi après avoir laissé un colis suspect à l'édifice Langevin, qui abrite le bureau du premier ministre Stephen Harper, a confirmé la police d'Ottawa.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a toutefois indiqué que le premier ministre n'était alors pas à l'intérieur du bâtiment, qui est situé directement en face du Parlement.

L'édifice a été évacué par précaution et la rue Wellington, qui longe le Parlement, a été bloquée dans les deux directions. La rue derrière le bâtiment a été aussi été bloquée et le périmètre de sécurité a été agrandi de façon à inclure certaines portions de l'enceinte parlementaire pendant quelques heures mercredi.

La personne suspecte a laissé le colis après avoir fait des commentaires et a été arrêtée sur place, a indiqué le policier Charles Benoit de la police d'Ottawa.

Il n'a pas voulu préciser la nature du colis, mentionnant qu'il était de la taille d'une valise. Il ne pouvait confirmer si le colis avait été laissé à l'intérieur ou à l'extérieur du bâtiment.

Le colis a depuis «été rendu inoffensif», à l'aide d'un robot, a indiqué la police d'Ottawa.

L'affaire a été traitée comme une alerte à la bombe par la GRC, a indiqué la porte-parole Lucy Shorey. L'appel d'urgence a été reçu par la force policière vers 11h15.

Un homme qui travaille à l'édifice Langevin a été témoin d'une partie de la scène. Il rapporte que le suspect, un homme arborant une barbe et portant un petit chapeau de tissu blanc, se trouvait à l'intérieur du bâtiment, en haut des escaliers qui débouchent sur la porte principale. Il n'a toutefois pas franchi la barrière de sécurité qui protège l'entrée principale à cet endroit. Il criait à l'intérieur et l'alarme de sécurité a été déclenchée, rapporte l'employé, qui a été évacué avec tous ses collègues.

Une équipe mixte de la GRC et de la police d'Ottawa fait enquête. Plusieurs voitures de police étaient sur les lieux mercredi après-midi, ainsi qu'un camion de pompiers, deux véhicules ambulanciers et un camion de l'unité d'explosifs.

L'événement s'est produit alors que le premier ministre et son gouvernement se préparaient à livrer le discours du Trône mercredi après-midi.

PLUS:pc