NOUVELLES

Ubisoft sanctionné en bourse pour le retard de ses jeux

16/10/2013 08:37 EDT | Actualisé 16/12/2013 05:12 EST

La décision d'Ubisoft de reporter le lancement de deux jeux vidéo très attendus fait chuter son action de 23 % à la Bourse de Paris mercredi matin.

Les investisseurs réagissent mal aux pertes de revenus que causera le retard du lancement de Watch Dogs, un jeu développé au studio montréalais d'Ubisoft dont la commercialisation était prévue en novembre. L'entreprise dit avoir besoin de plus de temps pour peaufiner son produit. Le lancement est ainsi remis au printemps 2014. Le jeu de course automobile The Crew, qui était attendu au début de 2014, sa sortie a été repoussée à l'été prochain.

L'éditeur français de jeux vidéo prévoit que ces retards auront un impact majeur sur sa rentabilité. Au lieu d'un bénéfice entre 110 et 125 millions d'euros en 2013-2014, Ubisoft s'attend à enregistrer une perte d'opération comprise entre 40 et 70 millions d'euros. Le chiffre d'affaires devrait être amputé de 30 %.

« Les décisions difficiles que nous prenons aujourd'hui afin de pleinement réaliser le potentiel majeur de nos nouvelles créations ont un impact sur notre performance à court terme », mais « à plus long terme, nous sommes convaincus que ces décisions seront positives tant en termes de satisfaction de nos fans que de création de valeur pour nos actionnaires », a assuré Yves Guillemot, PDG d'Ubisoft.

Cette annonce survient à peine deux semaines après la présentation d'un plan d'expansion d'Ubisoft à Montréal.

Malgré ce revers, le patron d'Ubisoft a assuré aux analystes que le futur « était radieux pour l'industrie », et que le groupe allait faire « un retour en force » l'an prochain grâce notamment au lancement des nouvelles consoles de jeu PlayStation 4 de Sony et XboxOne de Microsoft.

PLUS:rc