NOUVELLES

Syrie : des affrontements entre djihadistes et Kurdes font 41 morts

16/10/2013 12:26 EDT | Actualisé 16/12/2013 05:12 EST

Des combats entre Kurdes d'une part et des troupes composées de djihadistes liés à Al-Qaïda et de rebelles islamistes ont fait au moins 41 morts au cours des deux derniers jours dans la province de Hassaka, dans le nord-est de la Syrie. Pendant ce temps, l'armée syrienne, appuyée par le Hezbollah libanais, a repris la localité stratégique de Boueida, au sud de Damas.

Les troupes de l'État islamique en Irak et au Levant (EIL) et le Front Al-Nosra, deux groupes de djihadistes affiliés à Al-Qaïda, se battent contre des combattants kurdes dans plusieurs villages de cette province pétrolière.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) explique que les milices kurdes - les Comités de protection du peuple (YPJ) - défendent leur territoire, d'où s'est retirée l'armée gouvernementale, face à ces groupes radicaux. Les affrontements durent depuis plusieurs mois, mais les combats se sont intensifiés au cours des derniers jours.

Le conflit syrien se complexifie tandis que les milices djihadistes combattent à la fois l'armée gouvernementale, les rebelles modérés et les Kurdes. Les djihadistes tentent ainsi de s'emparer des régions échappant au contrôle du gouvernement syrien.

Au cours de la journée de mardi, 29 combattants islamistes sont morts pendant que les Kurdes déploraient la mort de 12 combattants.

Pendant que les milices djihadistes combattent sur plusieurs fronts, l'armée syrienne et le Hezbollah libanais ont repris la ville de Boueida, qui était aux mains des rebelles depuis plusieurs mois. Ce succès militaire de l'armée gouvernementale intervient quelques jours après la reprise de deux autres localités au sud de la capitale, selon l'OSDH.

Les troupes gouvernementales tentent depuis des mois de briser la ceinture rebelle au sud de Damas. L'armée syrienne souhaite neutraliser le bastion des rebelles des quartiers périphériques au sud de la capitale, toujours selon l'OSDH. « L'armée a rétabli la stabilité et la sécurité à Boueida, dans la province de Damas, après avoir vaincu les terroristes criminels et détruit leurs équipements », a annoncé la télévision d'État syrienne.

Les combats se poursuivent près de Sayyeda Zeinab, une localité qui abrite un lieu de pèlerinage chiite pour lequel le Hezbollah apporte un important soutien à Damas.

Pendant ce temps, l'armée syrienne continue d'assiéger les localités situées au sud de la capitale dont plusieurs sont sous le contrôle de la rébellion. Des militants rebelles accusent l'armée d'asphyxier la population civile en interdisant l'entrée de vivres alors que Damas accuse les rebelles de prendre les civils en otage.

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et le Croissant-Rouge syrien ont évacué 3500 civils de la ville de Mouadamiyat al-Cham, au sud de Damas.

PLUS:rc