NOUVELLES

Les syndiqués de Postes Canada proposent le retour d'une banque postale

16/10/2013 03:15 EDT | Actualisé 15/12/2013 05:12 EST

Le volume de courrier expédié par la voie traditionnelle de la poste est en baisse et pour sauver Postes Canada, le syndicat propose de relancer le service bancaire postal.

En plus d'éviter des pertes d'emplois, les syndiqués soutiennent que cette avenue permettrait de desservir des communautés qui possèdent déjà un comptoir postal, mais aucune institution financière.

Une solution à deux problèmes, croit en quelque sorte Denis Lemelin, président national du Syndicat des travailleurs des postes. L'idée n'est pas nouvelle et ne constitue pas un précédent puisque de 1867 à 1969 Postes Canada offrait un service bancaire.

L'idée de ramener ce type d'initiative est appuyée par le Centre canadien de politiques alternatives (CCPA). Le chercheur indépendant John Anderson soutient que le secteur bancaire traditionnel ne répond pas à tous les besoins et que l'option est donc pertinente.

Puisque Postes Canada dispose du plus vaste réseau de détaillants déjà en place, développer des services financiers postaux ferait en sorte de diversifier l'industrie des postes, préserver des emplois et donner, du même coup, l'accès à une institution financière aux Canadiens vivants dans des régions éloignées.

Pour Denis Lemelin, une telle avenue éviterait également d'avoir à sabrer les services. « Postes Canada et le gouvernement Harper constatent que le service postal diminue et puisqu'ils veulent garder le minimum, ils coupent dans les services. Nous croyons qu'il s'agit de la mauvaise approche », a affirmé M. Lemelin.

Selon le syndicat, il faut utiliser tant la marque de Postes Canada que son réseau pour repenser l'avenir du service postal.

Postes Canada souhaite la création d'un groupe de travail pour évaluer sérieusement la mise sur pied d'une banque postale.


PLUS:rc