NOUVELLES

Les Bourses nord-américaines grimpent avec l'annonce d'une entente au Sénat US

16/10/2013 04:38 EDT | Actualisé 16/12/2013 05:12 EST

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en hausse mercredi, après que les démocrates et les républicains du Sénat américain se soient entendus sur un accord de dernière minute qui devrait empêcher le pays de se heurter au plafond de sa capacité d'emprunt.

En vertu de l'accord, le gouvernement rouvrirait jusqu'au 15 janvier et le Trésor pourrait augmenter sa limite d'emprunt jusqu'au 7 février.

L'indice composé S&P/TSX s'est emparé de 25,75 points pour terminer la journée à 12 957,21 points, retenu par la faiblesse des titres du secteur minier.

Le dollar canadien s'est quant à lui apprécié de 0,43 cent US à 96,77 cents US.

Les principaux indices boursiers américains ont bondi à l'annonce de l'entente, quelques heures avant la date limite de jeudi. Sans entente, Washington n'aurait pas pu continuer à emprunter des fonds et aurait éprouvé des difficultés à rembourser ses créanciers.

Le Sénat et la Chambre des représentants devaient se prononcer sur l'entente plus tard mercredi.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a progressé de 205,82 points à 15 373,83 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a gagné 23,48 points à 1721,54 points et que l'indice composé du Nasdaq a pris 45,42 points à 3839,43 points.

Les marchés boursiers étaient relativement calmes depuis le début du mois — soit depuis le début de la fermeture partielle du gouvernement américain, alors que les républicains demandaient d'importants changements à la réforme du programme d'assurance-maladie mise en place par le président américain Barack Obama en échange d'une entente budgétaire.

En fait, le TSX et la Bourse de New York ont réalisé des gains pendant cette période. En comparaison, la dernière chicane budgétaire de Washington, en août 2011, avait entraîné un important désinvestissement et une énorme volatilité.

Sur le parquet torontois mercredi, le secteur des biens de consommation de base a réalisé les gains les plus prononcés. L'action de Loblaw (TSX:L) a gagné 1,08 $ à 47,09 $ après que l'épicier eut indiqué qu'il supprimait 275 emplois pour réduire ses dépenses dans la foulée de l'acquisition de Shoppers Drug Mart.

Les matières premières ont généralement progressé, le secteur de l'énergie ayant pris 0,6 pour cent pendant que le pétrole brut terminait la séance en hausse de 1,08 $ US à 102,29 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. L'action de Suncor Énergie (TSX:SU) a grimpé de 32 cents à 37,44 $.

Le secteur aurifère a subi les pertes les plus marquées, soit environ deux pour cent, même si le cours du lingot d'or a avancé de 9,10 $ US à 1282,30 $ US l'once à New York. Le titre de Goldcorp (TSX:G) a effacé 56 cents à 24,41 $.

Le groupe des métaux de base a reculé de 0,49 pour cent, le prix du cuivre étant resté inchangé à 3,31 $ US la livre à New York. Le titre de First Quantum Minerals (TSX:FM) a rendu 27 cents à 18,59 $.

Le secteur industriel a légèrement progressé, mais l'action de SNC-Lavalin (TSX:SNC) a chuté de 2 $, soit 4,5 pour cent, à 42,13 $ après que la firme d'ingénieurs eut indiqué s'attendre à réaliser un bénéfice net consolidé d'entre 10 et 50 millions $ pour son exercice 2013, soit bien moins que le bénéfice de 220 à 235 millions $ qu'elle prévoyait précédemment.

PLUS:pc