NOUVELLES

Le bilan du séisme aux Philippines s'élève maintenant à 156 morts

16/10/2013 09:11 EDT | Actualisé 16/12/2013 05:12 EST

MANILLE, Philippines - Le bilan du séisme qui a secoué le centre des Philippines mardi s'élève maintenant à au moins 156 morts.

La secousse a aussi sérieusement endommagé le patrimoine historique et culturel de la région quand une dizaine d'églises, dont certaines anciennes de centaines d'années, ont été endommagées ou détruites.

Le clocher de la Basilique du Saint-Enfant de la ville de Cebu, qui date du 16e siècle, s'est effondré. Cette église, la plus vieille du pays, est un héritage de la période coloniale espagnole.

D'autres églises de l'île voisine de Bohol, l'épicentre du séisme et une destination touristique populaire pour ses plages, ont été endommagées. Certaines pourraient devoir être démolies.

«L'héritage des vieilles églises est très précieux aux habitants de Bohol», a dit le gouverneur Edgardo Chatto.

Il a promis que les autorités tenteront de restaurer les églises historiques, mais a prévenu que certaines risquent d'en ressortir transformées.

«Chaque morceau de l'église devrait être laissé en place pour faciliter les efforts de restauration, a-t-il dit. Ce ne sera peut-être pas une restauration totale, mais nous nous rapprocherons le plus possible de ce que c'était auparavant.»

À Dauis, sur l'île balnéaire de Panglao, l'église Notre-Dame-de-L'Assomption, qui est vieille de 300 ans et qui serait faite de coraux cimentés avec des blancs d'oeufs, a subi de lourds dégâts.

Au lendemain du séisme, le gouverneur Chatto a indiqué que toutes les villes dans le besoin ont été rejointes, même si les déplacements étaient ralentis par des glissements de terrain et des ponts endommagés. Seulement deux des 20 ponts de l'île étaient toujours utilisables.

«Nous avons rejoint les villes qui avaient besoin d'aide, a-t-il dit. La plus durement touchée en termes de pertes de vie est celle de Loon, et les opérations se poursuivent à cet endroit.»

Le président Benigno Aquino III et des membres de son gouvernement se sont rendus sur place, mercredi, pour témoigner de leur solidarité aux sinistrés et leur distribuer des vivres. Le secrétaire de l'Intérieur, Mar Roxas, a promis que les ponts endommagés auraient été réparés d'ici une semaine.

Par ailleurs, un séisme de magnitude 6,8 a secoué mercredi la Papouasie-Nouvelle-Guinée, dans le sud du Pacifique. La secousse s'est produite à 20h31 à 65 kilomètres à l'ouest-sud-ouest de la ville de Panguna, à une profondeur de 60 kilomètres. On ne rapportait dans l'immédiat ni dégâts, ni victimes. Aucune alerte au tsunami n'a été émise.

PLUS:pc