NOUVELLES

La réadaptation cardiaque profite aux victimes d'AVC

16/10/2013 01:21 EDT | Actualisé 16/12/2013 05:12 EST

MONTRÉAL - Les patients qui ont subi un accident vasculaire cérébral (AVC) et qui participent pendant six mois à un programme de réadaptation cardiaque font rapidement des progrès en ce qui a trait à la distance qu'ils peuvent parcourir; à la vitesse à laquelle ils peuvent marcher; à l'utilisation de leurs membres affaiblis; et à leur capacité à se lever et à s'asseoir, selon une étude présentée mercredi au Congrès canadien de l'AVC.

Les 120 patients qui ont participé à l'étude ont tous fait des progrès quant à leur rétablissement.

En moyenne, les participants ont constaté une amélioration de 21 pour cent dans la force et l'amplitude de mouvement des membres affaiblis; de 19 pour cent dans la vitesse de marche; et de 16 pour cent dans la distance parcourue à pied.

La réadaptation cardiaque comprend l'entraînement physique (aérobie et résistance/force musculaire); les conseils en nutrition; et les conseils relatifs aux facteurs de risque et à la prise en charge de ceux-ci.

Les plus grandes améliorations de la fonction motrice ont été constatées chez ceux qui avaient commencé le programme le plus tôt. L'étude comportait des patients qui avaient subi un AVC de trois mois à cinq ans plus tôt, mais en moyenne, les participants l'avaient eu deux ans avant.

Dans la plupart des cas, la réadaptation prend fin trois mois après l'AVC, quand on présume que le rétablissement spontané est terminé et que le patient a atteint un plateau, explique la docteure Susan Marzolini, de l'Institut de réadaptation de Toronto du Réseau universitaire de santé.

Pour ceux qui ont participé au programme de réadaptation cardiaque de six mois après les soins habituels, «nous n'avons pas remarqué de plateau, mais plutôt une amélioration impressionnante au sein du groupe. L'activité physique à elle seule donne plus de bienfaits encore que ce à quoi nous nous attendions», a-t-elle dit.

Les gens qui participaient à l'étude faisaient une séance de 90 minutes par semaine et avaient une sorte d'ordonnance personnalisée pour de la marche et des exercices de musculation à faire quatre fois par semaine à la maison.

Le Congrès canadien de l'AVC est une initiative conjointe du Réseau canadien contre les accidents cérébrovasculaires, de la Fondation des maladies du cœur et de l'AVC et du Canadian Stroke Consortium.

PLUS:pc