NOUVELLES

La crise du budget américain est réglée... pour le moment

16/10/2013 11:27 EDT | Actualisé 16/12/2013 05:12 EST

Après le Sénat, la Chambre des représentants a adopté la loi qui permet d'éviter le pire dans la crise budgétaire américaine, qui tenait la planète économique en haleine depuis le début du mois.

Les élus de la Chambre ont voté à 285 voix contre 144 en faveur du texte qui rouvre la totalité de l'État fédéral américain, partiellement fermé depuis le 1er octobre.

La loi prévoit du même coup le relèvement du plafond de la dette jusqu'au 7 février. Elle écarte aussi le risque d'un défaut de paiement des États-Unis. Plus tôt, le Sénat avait adopté la loi à 81 voix contre 18.

Le président doit maintenant promulguer la loi avec sa signature, une formalité qu'il a promis de faire le plus rapidement possible après l'adoption de la loi par le Congrès.

Barack Obama a d'ailleurs rappelé, tard en soirée, tous les employés fédéraux à rentrer au travail dès jeudi.

Au début du mois, l'impasse budgétaire avait envoyé 800 000 fonctionnaires américains en congé forcé. Puis, le 8 octobre, constatant à quel point le désaccord entre démocrates et républicains était profond, le président Obama avait laissé planer le risque que le pays sombre dans une profonde récession. « Mettons un terme au blocage budgétaire », avait alors sommé le président américain. 

En fin de compte, il aura fallu une semaine de plus aux élus américains pour trouver, provisoirement, un terrain d'entente.

L'entente que les membres du Sénat sont parvenus à rédiger laisse la réforme de l'assurance-santé, si chère au président Obama, sensiblement inchangée. Cela constitue une victoire pour le camp démocrate.

« L'heure de la réconciliation a sonné », a déclaré le leader de la majorité démocrate au Sénat, Harry Reid, à propos de cette entente conclue avec le leader de la minorité républicaine, Mitch McConnell. Ce dernier a affirmé que les républicains avaient obtenu une réduction des dépenses dans une portion du budget, pour une deuxième année consécutive.

PLUS:rc