NOUVELLES

JPMorgan paye 100 millions $ US et admet avoir manipulé certains prix

16/10/2013 02:59 EDT | Actualisé 16/12/2013 05:12 EST

WASHINGTON - JPMorgan Chase & Co. a accepté de payer une pénalité de 100 millions $ US et admis que ses courtiers avaient agi «imprudemment» lors d'une série de transactions à Londres qui ont ultimement coûté 6 milliards $ US à la banque américaine.

Le règlement annoncé mercredi par la Commission du commerce de contrats à terme de matières premières (Commodity Futures Trading Commission, ou CFTC) survient moins d'un mois après que JPMorgan, la plus grande banque du pays, eut accepté de débourser 920 millions $ US et admis avoir mal agi en vertu d'un accord avec la Commission des valeurs mobilières (Securities and Exchange Commission, ou SEC) et d'autres organismes de réglementation aux États-Unis et au Royaume-Uni.

Les énormes pertes de courtage dévoilées en avril 2012 ont secoué le monde financier et entaché la réputation de JPMorgan.

L'entente avec la CFTC diffère de la précédente parce que JPMorgan y reconnaît officiellement que ses courtiers ont manipulé les prix pour réduire les pertes de la banque aux dépens d'autres participants du marché. Dans l'accord avec la SEC, JPMorgan admettait seulement qu'elle n'avait pas supervisé adéquatement ces courtiers.

La banque a «imprudemment méprisé le précepte fondamental sur lequel repose la participation au marché: que les prix sont établis en fonction des forces légitimes de l'offre et de la demande», a indiqué la CFTC dans un communiqué de presse.

D'après l'agence, les courtiers de JPMorgan ont vendu pour 7 milliards $ US de produits dérivés liés à un indice de prix d'obligations corporatives en une seule journée — dont 4,6 milliards $ US à l'intérieur d'une période de trois heures.

Les produits dérivés sont des investissements dont la valeur est liée à un autre investissement, comme le pétrole ou les devises. JPMorgan misait sur un recul du prix de l'indice. Lorsque les courtiers ont vendus leurs produits dérivés, le prix de l'indice a plongé.

Selon la CFTC, le volume échangé par la banque en une seule journée — un record — était «stupéfiant». Les courtiers étaient conscients que l'énorme volume de produits dérivés qu'ils avaient achetés pourrait affecter le marché, et ils ont décidé d'aller de l'avant, a fait valoir l'agence.

En plus de la pénalité de 100 millions $ US, JPMorgan a accepté dans le règlement de continuer à prendre des mesures pour resserrer sa supervision du commerce de produits dérivés, notamment dans le but de réduire le risque.

PLUS:pc