POLITIQUE

Georges Laraque confirme les accusations de fraude contre lui

16/10/2013 10:17 EDT | Actualisé 16/12/2013 05:12 EST
PC

MONTRÉAL - L'ancien homme fort de la LNH et chef-adjoint du Parti vert, Georges Laraque, a confirmé mercredi soir la nouvelle sortie sur le site Internet du Réseau des sports faisant état d'accusations de fraude formellement déposées contre lui dans une affaire qui l'oppose à son ancien partenaire d'affaires, Marc Filion.

La direction des poursuites criminelles et pénales (DPCP) a autorisé les accusations dans ce dossier après une enquête menée par le Service de police de Longueuil. Les enquêteurs avaient perquisitionné la demeure de Georges Laraque, afin de saisir différents documents, en janvier.

Ces documents sont liés aux activités de l'entreprise Super-Glide Canada qu'il avait fondée en 2009 avec Marc Filion, un ingénieur de Montréal. La relation d'affaires entre les deux hommes s'est toutefois gâtée.

En entrevue avec La Presse Canadienne, mercredi soir, Georges Laraque a dit n'avoir «rien à se reprocher» et compte poursuivre le porte-à-porte qu'il mène en vue de la prochaine élection partielle devant se dérouler dans la circonscription de Bourassa.

«Je trouve ça bizarre d'entendre que je me fais accuser de fraude par un associé qui n'a pas mis une 'cenne' dans la compagnie», a-t-il affirmé.

Il confirme que les poursuites de fraude concernent deux transactions de l'entreprise totalisant environ 120 000$. Il devra comparaître à ce sujet au palais de justice de Longueuil le 19 novembre afin de connaître la date du procès.

«J'ai hâte que ça commence, car ça fait deux ans que ce dossier traîne. Je n'ai rien à cacher», a-t-il soutenu.

George Laraque affirme avoir été lui-même victime de fraude de la part de son ancien associé d'affaire. Il compte demander aux policiers de se pencher à nouveau sur ce volet de l'affaire. Il a aussi indiqué vouloir intenter une poursuite en diffamation contre M. Filion.

Il reconnaît que ces accusations surviennent à un mauvais moment.

«C'est sûr que ce n'est pas bon et que là, je dois donner beaucoup d'explications pour rassurer les gens. Je dois expliquer que ce n'est pas la commission Charbonneau et que ça n'a rien à voir avec la mafia», a-t-il indiqué.

Georges Laraque soutient que les dirigeants du Parti vert sont au courant du dossier. «Ils ont vu ma défense et ont vu les témoins qui me défendent. Ils ont été rassurés en voyant que même si je devais aller en cour, j'allais m'en sortir», a-t-il soutenu.

Georges Laraque, qui est âgé de 36 ans, a joué pour quatre équipes dans la Ligue nationale de hockey, entre 1997 et 2010, dont les Canadiens de Montréal.

INOLTRE SU HUFFPOST

La saison 2013-2014 de la LNH en vidéos