NOUVELLES

Des typhons frappent le Vietnam et le Japon

16/10/2013 09:32 EDT | Actualisé 16/12/2013 05:12 EST

TOKYO - Le Japon et le Vietnam ont été balayés par des typhons qui ont fait au moins 23 morts.

Au Japon, le passage du typhon Wipha est blâmé pour le décès de 17 personnes. La tempête a provoqué des coulées de boue qui ont emporté des maisons mercredi, avant de remonter la côte vers Tokyo où elle a cloué des centaines de vols au sol et interféré avec l'heure de pointe matinale.

Une cinquantaine de personnes manquent à l'appel.

L'île d'Izu Oshima, à environ 120 kilomètres au sud de Tokyo, a été la plus durement touchée. Les secouristes y ont retrouvé 16 corps, la majorité des victimes ayant été emportées par la boue. Des dizaines de maisons ont été détruites et 45 personnes sont portées disparues.

Une résidante de Tokyo a perdu la vie après être tombée dans une rivière et avoir été emportée sur une distance de 10 kilomètres. Deux garçonnets d'une douzaine d'années et une autre personne sont aussi disparus sur la principale île japonaise d'Honshu.

Plus de 350 maisons ont été détruites ou endommagées, dont 283 sur Izu Oshima. L'île avait reçu plus de 80 centimètres de pluie pendant la période de 24 heures qui a pris fin mercredi avant-midi.

Le typhon générait des vents soutenus de 125 kilomètres/heure et des rafales de 180 kilomètres/heure. Il a été rétrogradé au rang de tempête tropicale mercredi soir et se déplaçait vers le nord-est, au large de l'île d'Hokkaïdo.

S'adressant au Parlement mercredi, le premier ministre Shinzo Abe a promis de tout mettre en oeuvre pour retrouver les disparus, secourir les sinistrés et réparer les infrastructures dans les meilleurs délais. L'armée a été déployée sur le terrain, tout comme des policiers spécialisés dans les opérations de secours.

Pendant ce temps, au Vietnam, le typhon Nari a fait au moins six morts. Sept personnes sont portées disparues et des milliers de maisons ont été endommagées ou détruites. La tempête a frappé la côte centrale du pays mardi soir, après avoir fait 13 morts aux Philippines pendant la fin de semaine.

Près de 5000 personnes ont dû être évacuées et l'armée et la police ont été mobilisées.

PLUS:pc