NOUVELLES

Un Britanno-Colombien écope 18 mois pour avoir exploité une bonne d'enfants

15/10/2013 03:30 EDT | Actualisé 15/12/2013 05:12 EST

VANCOUVER - Un Britanno-Colombien reconnu coupable de traite de personnes pour avoir contraint une bonne d'enfants à travailler de longues heures pour un maigre salaire — voire gratuitement — a été condamné à une peine de 18 mois de prison.

Franco Orr avait été reconnu coupable en juin pour avoir attiré au pays Leticia Sarmiento, âgée de 40 ans, originaire de Hong Kong, sous des prétentions mensongères, et lui avoir versé 500 $ par mois pour prendre soin de ses trois enfants.

Leticia Sarmiento a travaillé pendant 22 mois avant d'appeler le 9-1-1 pour obtenir du secours.

Lors du prononcé de la peine, mardi, le juge Richard Goepel, de la Cour suprême de la Colombie-Britannique, a affirmé que la Couronne n'avait peut-être pas démontré l'existence de traitements dégradants ou humiliants, mais avait bel et bien établi que l'accusé avait profité de la situation en versant à la dame un maigre salaire.

L'épouse de Franco Orr, Oi Long Nicole Huen, a été acquittée de tous les chefs d'accusation qui pesaient contre elle.

L'avocat de Orr, Nicholas Preovolos, a indiqué qu'il porterait la cause en appel, et a dit espérer obtenir une audience sur une libération sous caution avant la fin de la semaine.

PLUS:pc