NOUVELLES

L'or soulève le TSX pendant que Wall Street recule avec l'impasse aux États-Unis

15/10/2013 04:50 EDT | Actualisé 15/12/2013 05:12 EST

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en modeste hausse mardi, alors que plusieurs observateurs craignaient qu'un accord bipartisan mis en place par le Sénat américain pour hausser le plafond de la dette et éviter une éventuelle défaillance puisse dérailler en raison des demandes des républicains qui contrôlent la Chambre des représentants.

L'indice composé S&P/TSX a avancé mardi de 39,35 points pour clôturer à 12 931,46 points, à deux jours du moment où les États-Unis auront atteint leur limite d'emprunt et commenceront à manquer d'argent pour rembourser leurs créanciers.

Le dollar canadien a pour sa part reculé de 0,24 cent US à 96,34 cents US, le billet vert américain ayant grimpé avec les rendements à court terme des obligations du Trésor américain.

Sur Wall Street, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a échappé 133,25 points à 15 168,01 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a effacé 12,08 points à 1698,06 points et que l'indice composé du Nasdaq a perdu 21,26 points à 3794,01 points.

Un nombre croissant d'observateurs faisaient preuve d'optimisme depuis que le leader de la majorité au Sénat, Harry Reid, et le leader des républicains au Sénat, Mitch McConnell, étaient venus près de s'entendre sur une entente qui aurait permis au Trésor d'emprunter normalement jusqu'en février. L'entente prévoyait aussi la réouverture du gouvernement jusqu'au 15 janvier.

Ce plan est très éloigné des demandes de la faction libertarienne des républicains, le «Tea Party», qui exige de lourdes modifications à la réforme de l'assurance-maladie mise en place par le président Barack Obama en échange d'un projet de financement à court terme pour rouvrir le gouvernement et accroître la limite d'emprunt.

Maintenant, les négociations au Sénat sont suspendues en attendant un plan du leader de la Chambre des représentants sur leur propre législation pour régler l'impasse.

Si les marchés boursiers sont restés stables pendant les négociations, les marchés obligataires ont connu d'importantes palpitations.

Mardi, les billets de trois et six mois du département américain du Trésor étaient vendus pour des rendements supérieurs à la moyenne.

Les 35 milliards $ US en billets de trois mois se vendaient au taux élevé de 0,13 pour cent, soit bien au-dessus du 0,035 pour cent d'il y a une semaine. Le Trésor a vendu 30 milliards $ US en billets de six mois au taux de 0,15 pour cent, comparativement à un taux de 0,06 pour cent la semaine dernière.

Les cours des matières premières étaient généralement plus faibles, après que l'optimisme de voir une entente budgétaire américaine eut fait grimper lundi le prix du cuivre, du pétrole et de l'or.

Le secteur aurifère a enregistré mardi les gains les plus marqués, avec une hausse d'environ 3,1 pour cent, même si le cours de l'or a cédé 3,40 $ US à 1273,20 $ US l'once à la Bourse des matières premières de New York. L'action de Barrick Gold (TSX:ABX) a pris 65 cents à 18,46 $, tandis que celle de Goldcorp (TSX:G) s'est appréciée de 49 cents à 24,97 $.

Le groupe des métaux de base a crû de 1,49 pour cent, le prix du cuivre était resté inchangé à 3,31 $ US la livre. Le titre de Teck Resources (TSX:TCK.B) a grimpé de 73 cents à 27,89 $.

Le secteur de l'énergie a légèrement avancé même si le cours du pétrole brut a abandonné 1,20 $ US à 101,88 $ US le baril à New York — son plus faible niveau depuis le 2 juillet. L'action de Canadian Natural Resources (TSX:CNQ) a gagné 44 cents à 33,74 $.

PLUS:pc