NOUVELLES

Afghanistan:un gouverneur d'une province de l'est est assassiné dans une mosquée

15/10/2013 08:59 EDT | Actualisé 15/12/2013 05:12 EST

KABOUL - Le gouverneur d'une province de l'est de l'Afghanistan a été tué dans un attentat à la bombe, mardi, alors que les insurgés multiplient les actes d'intimidation auprès des autorités du pays à la veille des élections et du retrait des troupes étrangères, douze ans après le début de la guerre.

Arsallah Jamal, gouverneur de la province Logar, a été tué tandis qu'il livrait un discours pour souligner la fête musulmane de l'Aïd el-Kébir dans la principale mosquée de la capitale provinciale, Puli Alam.

Quinze autres personnes ont été blessées dans l'attentat, dont cinq reposant dans un état critique, a précisé le porte-parole du défunt gouverneur, Din Mohammad Darwesh.

Le quotidien The New York Times a rapporté que Arsallah Jamal, un proche conseiller du président afghan Hamid Karzaï, était citoyen canadien. Ottawa a toutefois refusé de confirmer cette information, évoquant les lois sur la protection de la vie privée.

Le président Karzaï a fermement condamné cet attentat, le qualifiant d'attaque «contre l'Islam».

L'attentat n'a toujours pas été revendiqué, bien qu'il porte la signature des talibans, qui combattent sans relâche les forces étrangères et l'administration Karzaï depuis leur chute et l'invasion américain, à la fin 2001.

Les insurgés ont par ailleurs fait des attentats contre les représentants gouvernementaux l'une des principales stratégies de leurs actions militaires cette année.

Cible recherchée, le gouverneur Jamal avait survécu à une série de tentatives d'assassinat, dont des attentats-suicides dans son bureau de Khost, en mai et juillet 2009, de même qu'un attentat à la voiture piégée contre son convoi, en août 2007.

PLUS:pc