NOUVELLES

Quatre hommes suspectés de terrorisme sont arrêtés par la police à Londres

14/10/2013 11:37 EDT | Actualisé 14/12/2013 05:12 EST

LONDRES - Les autorités britanniques ont éventé un complot visant à organiser un attentat terroriste semblable à l'attaque récemment menée au centre commercial Westgate Mall, au Kenya, a révélé lundi un représentant des forces de l'ordre.

Quatre hommes âgés dans la vingtaine ont été interrogés par la police après avoir été arrêtés dimanche lors de raids planifiés d'avance et dirigés par le service de renseignements. Selon le représentant, les hommes voulaient organiser une fusillade similaire à celle survenue en septembre au Westgate Mall, à Nairobi, qui a fait au moins 67 morts.

Le représentant, qui a discuté avec l'Associated Press sous le couvert de l'anonymat, a affirmé que les autorités n'avaient pas pu déterminer où les présumés terroristes en étaient dans leurs préparatifs, mais que l'assaut ne semblait pas imminent.

La police métropolitaine de Londres n'a pas divulgué l'identité des suspects ni précisé les accusations qui pourraient être déposées contre eux. Mais dans une série de communiqués, elle a indiqué que les quatre hommes étaient des citoyens britanniques âgés entre 25 et 29 ans, et qu'ils avaient des racines en Turquie, au Pakistan, en Algérie et en Azerbaïdjan.

Le corps policier a confirmé que son unité armée avait pris part aux arrestations. Les policiers britanniques portent rarement des armes et la participation de cette unité laisse entendre que les individus pourraient avoir été armés.

Des images de l'une des arrestations captées par une caméra de surveillance montrent l'escouade de lutte contre le terrorisme appréhender l'un des hommes dans une rue d'un quartier huppé de l'ouest de la capitale britannique.

Deux autres suspects ont été arrêtés près de la tour de Londres après que les policiers eurent utilisé des munitions spéciales pour stopper leur voiture. Le quatrième individu a été interpellé dans le sud-est de la ville.

À la suite de ces arrestations, la police a fouillé six endroits et deux véhicules situés à Londres.

PLUS:pc