NOUVELLES

Ortiz ravive les Red Sox qui complètent une remontée spectaculaire

14/10/2013 12:13 EDT | Actualisé 13/12/2013 05:12 EST

BOSTON - David Ortiz a redonné vie aux Red Sox de Boston avec un grand chelem égalisateur en huitième manche et Jarrod Saltalamacchia a claqué un simple productif en neuvième pour infliger une défaite de 6-5 aux Tigers de Detroit, dimanche, dans le deuxième match de la série de championnat de l'Américaine.

Les Tigers semblaient se diriger facilement vers une deuxième victoire consécutive au Fenway Park grâce au brio du partant Max Scherzer qui n'a pas donné de coups sûrs jusqu'en sixième manche.

Mais d'un seul élan, celui qu'on surnomme Big Papi est venu tout changer. Sa claque a forcé le voltigeur Torii Hunter à sauter par-dessus la clôture du champ droit pour tenter de capter désespérément la balle, mais le mal était déjà fait: la marque était de 5-5.

Le simple de Saltalamacchia est survenu après une série de jeux manqués des Tigers en fin de neuvième. Un mauvais relais, un mauvais lancer et un attrapé manqué ont mis la table pour la fin que tous attendaient au Fenway Park.

Les deux équipes sont à égalité 1-1 dans la série et elles croiseront à nouveau le fer lors du troisième match, mardi. La tâche ne s'annonce pas plus facile pour les Red Sox puisqu'ils feront face à Justin Verlander. John Lackey sera le partant pour Boston.

Quelques heures après que Anibal Sanchez et quatre releveurs n'eurent accordé qu'un seul coup sûr dans une victoire de 1-0, Schezer a excellé. Il a retiré 13 frappeurs sur des prises et n'a accordé que deux coups sûrs en sept manches de travail. Il a été retiré du match après avoir effectué 108 lancers.

«C'est du baseball de séries, a dit le gérant des Tigers, Jim Leyland. Il semble que nous avions la victoire en main et nous l'avons échappée, c'est certain. On a assisté à deux grands matchs de baseball.»

Miguel Cabrera et Alex Avila ont claqué des circuits face à Clay Buchholz lors d'une sixième manche de quatre points.

Les Red Sox ont inscrit un point à leur tour au bâton avant de remplir les buts contre trois releveurs en huitième. Joaquin Benoit s'est amené dans le match pour faire face à Ortiz.

Sur le premier lancer, Ortiz a propulsé la balle dans le gant du receveur de l'enclos des releveurs des Red Sox pendant que Hunter effectuait une chute spectaculaire en essayant de la capter.

Les partisans ont attendu que le personnel confirme que Hunter n'avait pas subi de blessure sérieuse avant de commencer à scander «Papi!» jusqu'à ce que ce dernier sorte de l'abri pour les saluer.

Il s'agissait d'un premier grand chelem en séries pour Ortiz, qui avait été l'un des grands artisans de la conquête de la Série Mondiale des Red Sox en 2004.

«Ce n'est pas habituel de voir une équipe venir de l'arrière lorsqu'elle accuse un déficit aussi important aussi tard dans le match», a déclaré le gérant des Red Sox, John Farrell.

Koji Uehara a été parfait en neuvième manche pour récolter la victoire. Rick Porcello a encaissé la défaite.

PLUS:pc