NOUVELLES

Les discussions sur le plafond d'endettement font augmenter les actions

14/10/2013 06:15 EDT | Actualisé 14/12/2013 05:12 EST

NEW YORK, États-Unis - Des indices laissant croire que Washington s'approchait d'une sortie de crise qui lui éviterait un défaut de paiement ont contribué à faire clôturer les actions en hausse, lundi.

Les marchés boursiers ont ouvert à un niveau bien inférieur après que des négociations entre la Maison-Blanche et la Chambre des républicains eurent échoué, ce week-end. Néanmoins, les marchés ont rattrapé ces pertes lors des négociations politiques de début d'après-midi, à la suite d'informations selon lesquelles le président Barack Obama rencontrerait les leaders du Congrès.

Ces gains ont continué d'augmenter après que les leaders des deux partis du Sénat eurent affirmé qu'il y avait de l'amélioration.

Le leader démocrate du Sénat Harry Reid a ouvert la session sénatoriale lundi en disant être «très optimiste» qu'une entente raisonnable serait conclue cette semaine. Son homologue républicain Mitch McConnell a renchéri qu'il y avait eu quelques «discussions très utiles».

L'indice Dow Jones a gagné 64,15 points (0,4 pour cent) pour clore la journée à 15 301,26. À un certain moment de la journée, l'indice se situait 100 points plus bas. L'indice 500 Standard and Poor's a terminé la journée à 1710,14, une augmentation de 6,94 points (0,4 pour cent). Le Nasdaq a augmenté de 23,0 points (0,6 pour cent), le portant à 3815,27.

Les États-Unis atteindront leur limite d'emprunt jeudi, estime le département du Trésor. Si le plafond d'endettement n'est pas rehaussé, les investisseurs craignent des défauts de paiement dans les prochaines semaines.

Les investisseurs doivent s'attendre à plus d'instabilité cette semaine, tant que la question du plafond de la dette n'est pas résolue, a affirmé John Lynch, directeur régional des investissements de Wells Fargo Private Bank, qui gère 170 milliards $ US d'actifs.

«On investit pratiquement en se basant sur les nouvelles, en ce moment», a-t-il dit.

Wall Street sera également occupé cette semaine, avec Coca-Cola, Johnson & Johnson et Citigroup qui doivent présenter leur résultats financiers mardi.

Le marché des obligations est fermé en raison d'un congé férié aux États-Unis. Par conséquent, le volume d'échanges était plus bas qu'à l'habitude, avec 2,6 milliards de parts.

Parmi les mouvements importants de la journée, la valeur de l'action de Netflix a augmenté de huit pour cent, pour s'élever à 324,36 $ US. L'action de la compagnie pharmaceutique Merck & Co. a chuté de 54 cents, à 46,75 $ US.

PLUS:pc