POLITIQUE

Le Bloc québécois exige des changements de la part du gouvernement Harper

14/10/2013 02:28 EDT | Actualisé 14/12/2013 05:12 EST
CP

MONTRÉAL - Le Bloc québécois exige que le gouvernement conservateur change d'approche face au Québec, lors de la lecture du prochain discours du Trône, mercredi à Ottawa.

Critiquant sévèrement les récentes réformes des programmes fédéraux, le chef du Bloc québécois, Daniel Paillé, réclame un engagement clair qui mettra un terme aux «chicanes stériles» avec le Québec.

Il cite la réforme de l'assurance-emploi, le projet de commission pancanadienne des valeurs mobilières, le dossier du pont Champlain et celui de Lac-Mégantic comme étant les principaux points chauds dans les relations entre Québec et Ottawa.

Le chef du Bloc croit que M. Harper doit prioritairement revenir sur la question de la formation de la main-d'oeuvre et de la réforme de l'assurance-emploi, qu'il qualifie d'«insensée», martelant que la structure économique du Québec est différente de celle des autres provinces.

M. Paillé a recours au même argument pour s'opposer à l'éventuelle commission pancanadienne des valeurs mobilières.

Au sujet du pont Champlain, il dénonce la discrimination à l'endroit des entreprises de la Rive-Sud qu'occasionnerait un péage, et implore le fédéral d'agir rapidement à Lac-Mégantic afin d'aider cette région durement touchée par la tragédie ferroviaire de l'été dernier.

Par ailleurs, Daniel Paillé en a aussi contre la décision du premier ministre Stephen Harper de proroger les travaux du Parlement de quelques semaines, une «mesure de diversion», selon lui.

Il garde néanmoins espoir que quelqu'un «finira par sensibiliser» le gouvernement conservateur à la réalité économique du Québec.

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques controverses du gouvernement Harper